Sciences

Le bouclier de la sonde martienne BEAGLE-2 a été livré

ActualitéClassé sous :Univers

-

Le 29 juillet 2002, EADS Launch Vehicles, le spécialiste européen du transport spatial, a livré à Astrium le bouclier et les protections thermiques arrières de Beagle2, première sonde européenne d'exploration de Mars. Beagle2 sera lancée en 2003 par une fusée Soyuz-Fregat qui atterrira sur la "planète roug " à la recherche d'éventuelles traces de vie.

Le bouclier de la sonde BEAGLE-2. Crédit : EADS Lauch Vehicles

Deux boucliers thermiques destinés à la sonde martienne Beagle2 viennent de quitter le site aquitain d'EADS LV : un modèle de qualification et un modèle de vol. Ils ont rejoint l'établissement d'Astrium à Stevenage (Angleterre) qui a confié à EADS-LV la définition, le développement et la fabrication du bouclier et des protections thermiques de la sonde.

Le défi à relever était de concevoir un système de protections thermiques capable de résister à des températures pouvant dépasser 1 600°C pendant la phase de rentrée atmosphérique, tout en maintenant la température intérieure de la structure à moins de 125°C en fin de mission.

Beagle2 fait partie de la première mission européenne d'exploration de la "planète rouge", "Mars Express", qui sera lancée en 2003 par une fusée Soyuz-Fregat. Cette mission comprend deux véhicules: un orbiteur réalisé pour le compte de l'ESA (Agence Spatiale Européenne) et dont le maître d'oeuvre est Astrium, et un atterrisseur, Beagle2, fourni par des Instituts de recherche et l'industrie britanniques. (Astrium UK conduit le programme, piloté par l'Open University de Leicester).

Spécialiste européen de la rentrée atmosphérique

EADS LV a proposé pour Beagle2 des solutions (technologies et matériaux) bien maîtrisées et qui ont déjà fait leurs preuves sur l'ARD (Atmospheric Reentry Demonstrator, premier véhicule de rentrée atmosphérique européen), comme le Norcoat Liège composé de poudre de liège et de résine phénolique.
Ce matériau a cependant été testé et adapté pour répondre aux exigences spécifiques de la mission, à savoir respecter des contraintes sévères de "dégazage " (libération de composants volatiles) pour ne pas polluer l'orbiteur Mars Express tout au long de sa croisière vers la " planète rouge ".

Autre impératif : compte tenu des objectifs scientifiques de Beagle2 et des accords internationaux de protection planétaire établis sous l'égide de COSPAR, la protection thermique a été traitée puis mise en oeuvre en environnement stérile afin d'éviter tout risque de contamination bactériologique de Mars.

Le bouclier a été conçu sous la forme de 23 tuiles, de quatre types différents, d'une épaisseur de 8 mm. La protection arrière pour sa part, utilise 15 tuiles, dont l'épaisseur varie de 3 à 6 mm.

Embarqué sur l'orbiteur, l'atterrisseur (63 kg dont 34 kg d'instruments scientifiques embarqués) s'en séparera quelques jours avant d'atteindre la planète Mars et, après une rentrée atmosphérique et un atterrissage en douceur, sera dédié à des expériences de chimie du sol et d'exobiologie à la surface de la planète en quête d'une éventuelle vie martienne, présente ou fossile (sous-sol, intérieur de roche et échantillons d'atmosphère).

Cela vous intéressera aussi