Sciences

L'Amérique s'apprête bien à militariser l'espace

ActualitéClassé sous :Univers

-

Les récents événements qui ont secoué les Etats-Unis ont conduit le président Bush à mettre en oeuvre une nouvelle stratégie de sécurité nationale qui renonce essentiellement à la dissuasion, concept qui dominait la politique de défense à l'époque de la guerre froide, en faveur d'une stratégie conjuguant l'action préventive contre les Etats hostiles et contre les groupes terroristes - ce qui suppose une transformation des forces armées américaines.

Au regard des quelques pays hostiles aux Etats-Unis en particulier et à l'Occident en général qui tentent de se doter de missiles balistiques de moyenne et longue portée, Washington a décidé de ressortir des tiroirs le programme de guerre des étoiles, un temps envisagé par Ronald Reagan au début des années 80.

Adapté à la situation géopolitique d'aujourd'hui, il prévoit notamment la mise en oeuvre d'un bouclier anti-missiles et de nombreux satellites militaires, aptes à se tenir hors de portée de l'ennemi. Cette caractéristique a son importance, quand on sait que la plupart des satellites militaires évolueront sur une orbite basse. Bien que de nombreux concepts soient à l'étude, un système de navigation extrêmement précis et de nombreux canaux de communication sécurisés sont les deux idées fortes qui ressortent des analyses des militaires US.

En effet, un GPS militarisé de nouvelle génération composé de 24 satellites en orbite basse serait capable d'aider des bombes intelligentes à atteindre leurs objectifs, nonobstant les mauvaises conditions météorologiques, un écran de fumée ou encore une couverture naturelle végétale. Enfin, sur le champ de bataille moderne, l'information n'a de valeur stratégique que si elle est exploitée dans les plus brefs délais. Les conflits au Kosovo et plus récemment en Afghanistan ont mis en évidence un besoin de relier entre eux tous les acteurs d'un conflit, du fantassin au drone. Aujourd'hui, il est certain que les capacités de communications via satellites seront sensiblement accrues ces prochaines années et ce dans un seul but. Atteindre un délai de 10 à 20 minutes entre le moment ou une cible militaire est détectée et sa destruction par tous moyens appropriés d'ici à 2012.

A plus longue échéance ont peut raisonnablement envisager des concepts nettement plus belliqueux. Bien que les études exploratoires menées au début des années 80 ont mis en évidence qu'aucun satellite muni d'un laser ne serait capable de détruire un missile balistique en phase ascendante, on se dirige plutôt vers un système combinant satellites d'observation et avions munis de lasers. Une constellation de satellites d'observation de la Terre, capable d'observer simultanément de nombreux points ou régions du globe, et ce quelles que soient les conditions météorologiques travaillant de concert avec des avions munis de laser serait une arme remarquable contre quelques missiles balistiques tirés simultanément mais inefficace contre une attaque de grande envergure. Enfin, des satellites tueurs de satellites seront déployés dans l'espace un jour

Par Rémy Decourt, de Flashespace.com

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi