Des chercheurs suggèrent que l’apparition de l’eau sur une planète pourrait être liée à son processus de formation. © Sasa Kadrijevic, Adobe Stock
Sciences

Toutes les planètes rocheuses auraient eu de l'eau à leur surface très tôt

ActualitéClassé sous :Système solaire , Eau , Terre

Pour expliquer l'origine de l'eau sur les planètes semblables à la Terre, les astronomes ont émis plusieurs hypothèses. Aujourd'hui, des analyses menées sur une météorite martienne ouvrent de nouvelles perspectives. Selon les chercheurs, l'eau pourrait apparaître au moment même de la formation des planètes rocheuses.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les planètes de Trappist-1, des mondes étonnants et peut-être riches en eau  Autour de cette minuscule étoile gravitent sept planètes de la taille de la Terre. Toutes sont différentes, plusieurs se trouvent dans la zone habitable et pourraient être riches en eau. Le système planétaire de Trappist-1 est aujourd’hui un merveilleux site d’observation pour étudier des atmosphères et des effets de serre dans des conditions variées. 

Sur Terre, les premiers organismes unicellulaires ont émergé dans l'eau il y a plus de trois milliards d'années. Et sans eau, pas de vie. Voilà au moins une hypothèse qui semble faire consensus auprès de la communauté des astrobiologistes. Mais la question qui reste en suspens, c'est celle de l'origine de cette eau. Des chercheurs de l’université de Copenhague (Damenark) avancent aujourd'hui une théorie qui voudrait que l'eau apparaisse très naturellement au cours du processus de formation des planètes rocheuses.

Rappelons que les astronomes imaginaient jusqu'alors que l'eau puisse arriver sur une planète presque par accident. À l'occasion d'une collision avec un astéroïde contenant lui-même de l'eau. Mais la découverte par les chercheurs de la présence d’eau au tout début de l'existence de Mars, dans ses 90 premiers millions d'années, vient mettre cette idée en doute. C'est en effet bien longtemps avant que des astéroïdes riches en eau ne commencent à bombarder les planètes du Système solaire interne.

Les travaux des chercheurs de l'université de Copenhague reposent sur des analyses spectroscopiques d'une météorite en particulier. Une météorite noire découverte dans le désert du Sahara et baptisée Black Beauty. Âgée de 4,45 milliards d'années, elle provient de la croûte martienne originale. Elle offre ainsi un aperçu unique de ce qui a pu se passer au moment de la formation du Système solaire.

Les astronomes estiment que la météorite Black Beauty vient de l’hémisphère sud de Mars. La météorite est considérée comme tellement précieuse qu’un seul gramme est estimé à 10.000 dollars ! © Université de Copenhague

Plus de chances pour la vie de se développer

C'est en étudiant cette météorite en laboratoire que les astronomes ont découvert des signes de présence d'eau liquide sur Mars au moment de sa formation. Black Beauty révèle en effet qu'à cette période, la planète rouge a subi un ou plusieurs violents impacts d'astéroïdes qui ont libéré beaucoup d'oxygène. Or seule la présence d'eau a pu provoquer la libération de telles quantité d'oxygène.

Pour contourner le problème posé par l'existence d'eau liquide sur une planète aussi froide que Mars, les chercheurs font appel aux gaz à effet de serre. Pas ceux émis par les activités humaines, cette fois. Mais ceux libérés dans l'atmosphère martienne toujours par les mêmes impacts d'astéroïdes. Des gaz à effet de serre qui auraient provoqués une élévation de la température suffisante à autoriser la présence d'eau liquide en surface.

« Si l'eau émerge bien en lien avec la formation des planètes rocheuses, c'est extrêmement excitant », commente Martin Bizzarro, chercheur, dans un communiqué de l’université de Copenhague. Cela signifie que la vie a peut-être de meilleures chances de se développer que ce que pensaient jusqu'alors les astronomes. Pour préciser ces résultats et dans l'espoir de comprendre les réactions chimiques à l'origine de la formation de l'eau, les chercheurs étudient désormais les minéraux microscopiques trouvés dans Black Beauty. Autant de preuves que la météorite a été témoin de l'émergence même de l'eau sur Mars.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !