Vue d'artiste d'un dépôt de carburant d'Orbit Fab. © Orbit Fab
Sciences

Des stations-service dans l'espace : le premier contrat de livraison vient d'être signé

ActualitéClassé sous :service en orbite , Utilisation de l'espace , mission de ravitaillement robotique

Le marché des services en orbite aux satellites tarde à décoller. Pourtant, les besoins existent. Et ça, de nombreuses start-up l'ont bien compris et s'engagent sur ces marchés annoncés comme florissants. C'est le cas de la start-up américaine Orbit Fab, créée en 2018, qui travaille sur des dépôts de carburant commercial dans l'espace. Un premier contrat de service a été signé.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Combien de satellites tournent autour de la Terre ?  2.787 satellites sont opérationnels au 31 décembre 2020 selon l'association UCS (Union of Concerned Scientists), dont plus de la moitié lancés par les États-Unis. Les trois quarts des satellites en opération tournent en orbite basse (entre 500 et 2.000 km d'altitude), et sont utilisés pour les systèmes de télécommunication, d'imagerie terrestre ou la météorologie. 

Il y a un an, en février 2020, une manœuvre inédite en orbite géostationnaire à ouvert une nouvelle ère. Celle du service aux satellites en orbite. Le remorqueur spatial MEV-1 de Northrop Grumman s'est amarré au satellite de télécommunications Intelsat 901 pour prendre son contrôle et lui prolonger sa durée de vie de cinq ans.

Le 11 janvier, Orbit Fab et Astroscale ont signé un accord pour que les futurs véhicules de service Lexi (Life Extension In-Orbit) soient ravitaillés en orbite géostationnaire par un dépôt de carburant d'Orbit Fab. Selon les termes de cet accord, les Lexi pourront faire le plein et prendre jusqu'à une tonne de Xenon, à prix fixe, le carburant nécessaire aux moteurs électriques des Lexi. Pour cela, les satellites d'Astroscale devront embarquer l'interface de transfert de carburant que met au point Orbit Fab. Ratfi, c'est son nom, pour Rapidly Attachable Fluid Transfer Interface fait l'objet d'un développement rapide. Elle a déjà été testée à bord de la Station spatiale internationale.

Création des premières stations-service dans l'espace. © Orbit Fab

L'objectif ambitieux de premier dépôt de carburant en orbite dès 2023

Un premier véhicule de service Lexi devrait être lancé en 2026 afin de prolonger la durée de service de satellites qui pourront appartenir à une très grande variété de clients (opérateurs de satellites de télécommunications, constellation de satellites ou gouvernement américain, y compris pour la défense américaine par exemple). Les services  que fourniront les satellites Lexi seront très variés. Ils comprennent des manœuvres orbitales, comme le maintien à poste, le contrôle d'attitude ou le changement d'inclinaison. Mais aussi des manœuvres plus énergivores comme la relocalisaiton ou le retrait sur orbite cimetière. Ces manœuvres vont bien évidemment vider les réservoirs des satellites Lexi, d'où l'utilité de faire le plein en orbite plutôt que d'envoyer un Lexi pour ravitailler un autre Lexi.

Quant aux dépôts de carburant d'Orbit Fab, la start-up prévoit d'envoyer en orbite basse les deux premières unités dans le courant de l'année 2023. À une échéance de cinq à dix ans, Orbit Fab envisage de déployer en orbite des dizaines de dépôts de carburant à proximité de constellations de satellites clientes de ses services et en orbite géostationnaire pour répondre aux besoins des services de maintenance des satellites de télécommunications. Elle prévoit aussi des dépôts en orbite cislunaire pour soutenir les activités humaines et robotiques liées à l'exploration de la Lune.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !