Artwork du roman Dune. © Pascal Blanché
Sciences

Dune, un roman écologique précurseur ?

ActualitéClassé sous :science-fiction , livre , dune de sable

[EN VIDÉO] L'oyat, la graminée qui stabilise des dunes du littoral  Implantée jadis sur le littoral dans les Landes et dans le département du Nord dans le but de stabiliser les dunes, l'oyat est une graminée adaptée à la sécheresse. L'enroulement de ses feuilles, garnies de petits poils, réduit l'évaporation, donc la perte d'eau. Ses rhizomes la maintiennent très bien dans un sol meuble et constituent également des réserves pour la plante. © MNHN 

À l'occasion de la sortie du film Dune, mercredi 15 septembre, Futura vous propose de (re)plonger dans ce roman de science-fiction avant-gardiste ayant marqué des générations de lecteurs et qui a popularisé une thématique contemporaine : l'écologie.

Publié il y a 56 ans, en 1965, le livre Dune, de Frank Herbert, fait partie de la caste de romans qui ont marqué l'histoire de la fiction par la puissance de son récit et la densité de son univers. Le livre, réputé inadaptable après l'abandon du projet de mise en scène par Alejandro Jodorowsky en 1975, et un échec critique et commercial pour David Lynch en 1984, connait pourtant un regain de popularité à quelques jours de la sortie d'une nouvelle réalisation du cinéaste québécois Denis Villeneuve. Malgré son âge, Dune est un roman précurseur, devenu un incontournable de la science-fiction et considéré comme avant-gardiste, brassant de nombreuses thématiques. Mais le récit possède un sous-texte écologique resurgissant régulièrement au cours de l'histoire, rendant le roman doublement impactant à l'heure de la crise écologique.

Extrait du film Dune (2021), avec Timothée Chalamet et Rebecca Ferguson. © Warner Bros., Legendary Pictures

Arrakis, désert et terraformation

Dune raconte une aventure savamment troussée au cœur d'une planète lointaine. En 10191, le Duc Leto Atréides se voit commandé par l'empereur Padishah de se rendre sur la planète Arrakis afin d'en prendre la gestion à la suite du terrible et sanglant baron Harkonnen. Arrakis est une planète aride, un véritable désert sur lequel nulle plante ne peut pousser tant les conditions sont extrêmes. Mais elle est aussi un point stratégique du système planétaire impérial car possédant une ressource économique capitale : l'Épice. Difficile à obtenir, l'Épice (ou le Mélange) est produite à partir des sécrétions de gigantesques vers des sables parcourant la surface d'Arrakis et permet de prolonger la vie et de renforcer la santé si consommée. Véritable manne financière, le Mélange ne s'y trouve que sur Arrakis, planète faisant l'objet d'une véritable lutte de pouvoir entre différentes factions. 

Parmi les personnages secondaires, l'un d'entre eux se démarque particulièrement : le mystérieux Liet Kynes, écologiste impérial. Ce dernier est l'expert d'Arrakis, lié aux autochtones et connaissant le fonctionnement de la planète jusque dans ses moindres détails. Kynes nourrit une véritable fascination pour la planète de sable, qu'il espère un jour voir transformée en véritable oasis. Car la vie sur Arrakis est aussi âpre que ses conditions météorologiques : aucune plante ne peut pousser à sa surface et l'eau est une denrée rare, un véritable trésor presque inaccessible à la population locale, les Fremens. Ces derniers doivent recycler leur propre humidité grâce à d'ingénieuses combinaisons, les distilles, afin de se sustenter en eau. 

L'Épice, ressource majeure dans la diégèse de Dune, trouvable dans les sables d'Arrakis. © Warner Bros., Legendary Pictures

Avec l'arrivée des Atreides, l'écologiste Kynes connaît alors l'espoir de voir les nouveaux administrateurs d'Arrakis « terraformer » la planète. Ce projet à long terme vise à entretenir de vastes cultures sous serres et de répandre de l'eau à la surface de la planète afin de modifier son écosystème et la « verdir » et la rendre vivable pour tous. C'est un véritable périple spirituel pour Kynes, qui voit en cet objectif le véritable but de son existence, et dont la portée philosophique des réflexion permet de dresser le parallèle avec son créateur, Frank Herbert.

Frank Herbert, l'écologiste

Ce n'est pas pour rien que Frank Herbert a fait de Liet Kynes un personnage aussi majeur dans l'histoire de Dune, malgré son rôle secondaire. L'auteur du roman est lui-même, dès les années 1950, intrigué par le fonctionnement des écosystèmes et leur maîtrise. La base de Dune prend racine dans une visite effectuée par Herbert en 1957 à Florence, dans l'Oregon. La Soil Conservation Service (aujourd'hui connue sous le nom de Natural Resources Conservation Services), organisme chargé de la préservation des terres et des ressources naturelles, tentait alors d'endiguer l'érosion des dunes de sables sur la côte en plantant des multitudes de plantes vertes et de buissons dans le périmètre des dunes.

L'écrivain du Cycle de Dune, Frank Herbert. © The News Tribune

L'écrivain, marqué par cette vision, a alors élaboré les prémices de son roman, dans lequel des similitudes dans le processus de terraformation imaginé par Liet Kynes avec les méthodes de la Soil Conservation Service sont observables. Au cours des années suivantes et, jusqu'à sa mort en 1986, Herbert n'a cessé de prendre position en faveur de la préservation environnementale. Ces idéaux resteront ancrés dans les fondements du Cycle de Dune. Cinq tomes écrits par Frank Herbert suivront l'original durant près de 20 ans, brassant des multitudes de thématiques telles que la géopolitique ou la religion mais restant de véritables plaidoyers en faveur de l'écologie

Retrouvez nos fiches lecture sur la science-fiction et en particulier sur le cycle Dune :

Abonnez-vous à la lettre d'information Science-fiction : deux fois par mois, découvrez la chronique de science-fiction (sortie cinéma, série, roman...) proposée par la rédaction. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !