Dans le vide, tous les corps tombent à la même vitesse, du moins c’est ce que dit la théorie. Afin de mettre ce concept à l’épreuve, les scientifiques du Cnes ont développé le satellite Microscope. Bientôt prêt au lancement, le voici assemblé en time-lapse durant cette vidéo.

Théoriquement, si on laisse tomber deux corps, même de masses ou de natures différentes, ils sont censés toucher le sol au même moment : c’est l’universalité de la chute libre. Cette observation, érigée en principe, est l’un des fondements de la théorie de la relativité générale développée par Einstein au début du siècle dernier.

Ce principe a déjà été vérifié avec une précision relative, mais certains chercheurs estiment qu’il pourrait être violé à un niveau très faible. Le satellite Microscope (Microsatellite à traînée compensée pour l'observation du principe d’équivalence) devra à nouveau le tester dans l’espace, où la chute libre est à l’abri des perturbations terrestres.

© Cnes