Sciences

Les réseaux lents et ''stupides'' ont encore de l'avenir

ActualitéClassé sous :recherche , Zigbee , réseau

Le credo des réseaux sans fils actuels, à l'instar de Bluetooth ou du standard 802.11 (Wi-Fi), pourrait se résumer de la sorte : toujours plus petit et toujours plus rapide. Mais parfois, tant de puissance et de rapidité ne sont pas nécessaires.

Un marché existe encore pour des réseaux lents à faible débit et peu coûteux. Cette idée est aujourd'hui incarnée par un standard, dénommé Zigbee, en référence aux abeilles qui, individuellement, ne valent pas grande chose mais qui, en groupe, peuvent accomplir des prouesses.

En ce qui concerne le débit, Zigbee devrait avoisiner les 20 kilobits par seconde, très loin derrière les normes actuelles. Finis les hubs et autres dispositifs complexes ! Chaque appareil qui le composera correspond à un capteur et une station relais.
Les informations, simples, seront transmises jusqu'au destinataire en passant d'un équipement à un autre par onde radio.
Autrement dit, ce n'est pas la sophistication mais le nombre qui fera la puissance du réseau.

Le marché, que le Wireless Data Research Group évalue à 8 milliards de dollars en 2007, devrait impliquer en premier lieu les entreprises de la filière pétrochimique et toutes celles qui assurent des tâches automatiques. Ce n'est en effet pas la même chose de recueillir des données 5 fois par seconde que de vérifier l'état d'une cuve de gaz tous les 10 ans.

Le consortium qui travaille sur ce standard et qui regroupe des grands noms du secteur comme Honeywell, Motorola, Philips et Samsung, devrait aboutir d'ici la fin
de l'année.

Cela vous intéressera aussi