Sciences

Une nouvelle génération d'appareils militaires

ActualitéClassé sous :recherche

Le spectre des projets aéronautiques adoptés pour les besoins des forces armées s'étend de l'avion de chasse F-35 Joint Strike Fighter au petit WASP, une aile volante autonome longue de 20 cm.

L'ensemble de ces engins présente des caractéristiques communes : parfaite compatibilité avec des systèmes de commandes informatiques, polyvalence d'utilisation et de fonctionnement, baisse des coûts unitaires de production et de la consommation d'énergie, adoption rapide de la robotique.

Le Joint Strike Fighter est l'exemple type d'un avion mixte, combinant des caractéristiques déjà utilisées dans l'A-6 Intruder, le F-15 Eagle et le F-117 Stealth Fighter, mais dont le coût unitaire ne s'élève qu'à 40 millions de dollars.

L'évolution la plus spectaculaire concerne les économies réalisées en matière de consommation d'énergie. Le SR-71 Blackbird, avion d'espionnage des années 1960, consommait autant d'énergie qu'un grand paquebot, tandis que son successeur actuel, la plate-forme de télécommunications entièrement autonome Helios, se déplace uniquement à partir de l'énergie solaire et a déjà atteint une altitude de 30 000 m.

AeroVironment de Monrovia (Californie), le concepteur de cet appareil, estime son autonomie de vol à six mois.
Concernant la fabrication de la dernière génération d'appareils comportant encore un pilote à bord, 80% de la chaîne d'assemblage sera identique.

De leur côté, les avions de reconnaissance terrestre entièrement autonomes feront bientôt un saut vers l'exploration du système solaire. Ainsi le planeur MarsFlyer conçu par les ingénieurs d'Aurora Flight Services de Manassas (Virginie) a atteint une altitude de 33 000 m l'été dernier. Il pourrait être envoyé dès 2007 en direction de Mars pour effectuer un vol de reconnaissance.

Cela vous intéressera aussi