Sciences

Hubert Curien, le décés d'un grand scientifique

ActualitéClassé sous :recherche , Hubert Curien , ministre

Hubert Curien est décédé le 5 février 2005. Résumer sa biographie est pratiquement impossible tant ses activités ont été diverses et prestigieuses.

Hubert Curien

Hubert Curien naît le 30 octobre 1924 à Cornimont (Vosges). Il est en classe préparatoire lorsqu'il rejoint le maquis, en 1944. Cette interruption des études ne l'empêche pas d'entrer en 1945 à l'École normale supérieure. Il se spécialise ensuite en cristallographie et physique des solides. En 1951 il est maître de conférences à la Faculté des Sciences de Paris et devient professeur en 1956. Dix ans après il est directeur scientifique du CNRS puis, en 1973, directeur général. De 1973 à 1976 il est Délégué général à la Recherche scientifique et technique, poste qu'il quitte pour présider de 1976 à 1984 aux destinées du CNES (Centre national d'Études spatiales), tandis que de 1981 à 1984 il est également Président du conseil de l'Agence Spatiale Européenne, période où s'est joué l'avenir de la fusée Ariane.

De 84 à 86, puis de 88 à 93 il est, sous des appellations diverses, ministre en charge de la Recherche et de la Technologie, puis de l'Espace. Il est élu Président de l'Académie des Sciences en 1994.

On pourrait voir dans cette énumération une carrière prestigieuse et bien remplie. Mais ce serait omettre de nombreuses autres responsabilités que nous citerons sans énumérer une liste de dates fastidieuses :

Président du conseil de l'administration de l'Institut de biologie physico-chimique (Fondation E. de Rothschild), Président du Palais de la Découverte, Président de la Fondation européenne de la science, Président du conseil scientifique de l'Institut national de recherche en informatique et automatique, Président du Comité académique des applications de la science, Vice-président de l'Académie internationale d'astronautique, Vice-président du Comité européen de développement de la science et de la technologie CEE, Bruxelles, Président de l'Académie nationale de l'air et de l'espace, Président du conseil du CERN, membre du Conseil d'administration du Bureau de Recherches géologiques et minières, membre du Haut Comité pour la défense et l'expansion de la langue française, membre du Conseil d'Administration de l'École Polytechnique, membre du Conseil d'Administration de l'Onera, Président du Conseil de l'Université de technologie de Compiègne...

On retiendra donc l'image d'un homme de science qui a su très vite dépasser son domaine de recherche initial pour laisser une forte empreinte dans de nombreux domaines scientifiques à des postes de décision ou de conseil particulièrement importants.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi