Sciences

La génétique, c'est aussi pour les chiens

ActualitéClassé sous :recherche , chien , génétique

Animal de compagnie par excellence, le chien est aussi d'une aide précieuse en laboratoire pour l'étude de certaines affections humaines. C'est pourquoi la compréhension de son génome est intéressante pour les scientifiques à la recherche de mutations liées à des maladies.

Heidi Parker, de la Fred Hutchinson Cancer Research Center (Washington), et ses collègues ont effectué l'analyse génétique de 414 chiens issus de 85 des 155 races reconnues aux Etats-Unis.
Les travaux, publiés dans la revue Science, décortiquent les similitudes et les différences entre les génomes de tous ces animaux grâce à 96 microsatellites marqueurs de l'ADN.

L'arbre phylogénique retracé a permis de dégager quatre grands groupes. Dans l'un d'eux, contenant les membres les plus proches des loups, on retrouve étonnamment des chiens à l'aspect bien éloigné de leur lointain parent, les pékinois et les chow chow. A l'inverse, d'autres comme les chiens des pharaons ou les lévriers d'Ibiza que l'on croyait d'un ancien lignage, s'avèrent être le produit d'une récente sélection.

Au-delà des caractéristiques physiques, on peut maintenant compter sur la génétique pour classifier les espèces du meilleur ami de l'homme, une technique sûre à 99% selon les chercheurs.

Cela vous intéressera aussi