Sciences

Le fil de cuivre a encore de beaux jours devant lui

ActualitéClassé sous :recherche

L'installation du fameux ''dernier kilomètre'' de fibres optiques, permettant à l'utilisateur d'accéder à l'ADSL, s'avère bien plus coriace que prévu, et surtout bien plus "long".

Modem routeur ADSL sans-fil (Bluetooth)

En effet, les grandes entreprises de télécommunications sont loin de vouloir ou de pouvoir poursuivre ces installations coûteuses, tant que la Federal Communications Commission (FCC) insistera pour qu'elles les louent également à leurs concurrents afin d'assurer la compétitivité des prix.

Aussi observe-t-on un soutien important à toutes les recherches permettant d'améliorer les capacités de transmission du fil en cuivre traditionnel, dont le réseaux existant représente environ 3 milliards de km aux Etats-Unis.

Les laboratoires de recherche de Verizon Communications, le principal fournisseur d'accès de la Côte Est, ont déjà obtenu des vitesses de 7 mégabits par seconde - la performance classique du fil en cuivre étant de 1,5 mégabits par seconde - largement suffisante pour les applications vidéo tant recherchées à l'heure actuelle.

De son côté, Qwest Communications International, dominant la région des Rocheuses, a déjà testé sa technologie VDSL (Very-high-data-rate DSL) au plan local et compte la lancer prochainement sur la totalité des régions desservies.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi