Sciences

Endiguer la fuite des cerveaux dans les Balkans

ActualitéClassé sous :recherche , cerveaux , balkans

Un projet de coopération entre l'UNESCO et Hewlett Packard tente de contenir la fuite des cerveaux en offrant aux jeunes scientifiques des Balkans la possibilité de travailler à des projets de recherche avec leurs compatriotes vivant à l'étranger.

Les responsables du projet ont livré à cinq universités de la région les plus perfectionnés des matériels de calcul de la Grid. La Grid est un service de partage de la puissance des ordinateurs et de leur capacité de stockage des données sur l'Internet, à la différence du Web, service de partage de l'information sur l'Internet.

L'équipement dernier cri a été remis aux Universités de Belgrade et de Podgoritza (en Serbie et au Monténégro), aux Universités de Sarajevo et de la Sarajevo serbe de Bosnie-Herzégovine et à l'Université de Split en Croatie. Le matériel offert par Hewlett Packard permettra à ces universités de créer des programmes d'enseignement nouveaux dans leurs facultés respectives. En travaillant en liaison étroite avec la diaspora scientifique, les étudiants pourront mettre à profit les compétences et le savoir de leurs compatriotes de l'étranger.

Trouver et appliquer des solutions pour freiner la fuite des cerveaux des Balkans est la première d'une série d'initiatives conçues par l'UNESCO et Hewlett Packard, qui ont officialisé leur partenariat. Le projet est mis en œuvre par le Bureau régional de l'UNESCO pour la science et la technologie en Europe (ROSTE), dont le siège est à Venise (en Italie). « Les pays d'Europe du Sud-Est ont en commun deux grands problèmes interdépendants en matière de ressources humaines », nous rappelle le Directeur du ROSTE, Howard Moore. « En premier lieu, le vieillissement de leurs communautés scientifiques ; en second lieu, la diminution du nombre de jeunes qui choisissent des carrières scientifiques. Dans les conditions économiques actuelles de la région, les carrières de la recherche sont devenues peu attractives. Cela a provoqué non seulement une fuite des cerveaux vers l'extérieur mais aussi à l'intérieur du pays vers des professions moins prestigieuses mais mieux rétribuées ».

L'émigration massive des jeunes gens ayant un niveau élevé de qualification dans des domaines de compétence recherchés est l'un des phénomènes les plus inquiétants auxquels les pays d'Europe du Sud-Est aient à faire face depuis les ravages de la guerre et l'éclatement de l'ex-Yougoslavie dans les années 1990.

Cette évasion des talents a appauvri les nations au moment crucial de la reconstruction et du développement. « La technologie de l'information (TI) du projet UNESCO/ Hewlett Packard bénéficie d'une architecture et d'une conception de pointe » explique John Saw, Directeur de la commercialisation et Gérant des actions philanthropiques à la section Europe des ventes internationales de Hewlett Packard. « Le calcul avec la Grid n'est pas d'une pratique courante à l'heure actuelle ; il se trouve en fait à la pointe du développement de la TI. Il a tous les arguments pour convaincre les personnes les plus douées, au niveau local, qu'elles n'ont plus besoin de chercher ailleurs pour accéder à la technologie de pointe ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi