Sciences

Comment écouter Saddam Hussein

ActualitéClassé sous :recherche

Si les Etats-Unis décident d'attaquer l'Irak afin de renverser le régime de Saddam Hussein et de s'assurer de la complète neutralisation de ses armes de destruction massive, la cible prioritaire serait Saddam Hussein lui-même.

Aujourd'hui, l'écoute électronique est le système le plus efficace pour localiser une personne telle que Saddam Hussein, qui a besoin de communiquer régulièrement avec les hommes de sa caste aux commandes des leviers économiques et militaires du pays. Bien que les Etats-Unis possèdent incontestablement la technique permettant d'écouter les communications irakiennes, il n'est pas certain que celle-ci leur permette de le localiser. Comme l'a démontrée la lutte contre le terrorisme, il est très difficile de repérer une personne précautionneuse et qui se sait traquée. Or, Saddam Hussein est dans ce cas. Il se déplace autant que possible pendant ses communications, les restreint au maximum et use de déguisements et de sosies. De plus, avec l'aide de la Chine, l'Irak a pu rétablir ses liaisons par fibres optiques (détruites en 91), mode de communication plus difficile à intercepter que la diffusion radio. Rappelons que les Américains et leurs alliés ne sont pas parvenus à localiser un seul membre du Conseil de commandement de la Révolution, l'organisme au pouvoir en Irak, pendant la guerre du Golfe. En tout cas, pas avec assez d'exactitude pour les tuer.

La composante spatiale

Le système d'écoute et de renseignements des EU repose sur une panoplie d'armes d'interception comme par exemple des drones, des avions aménagés à cet effet et une flotte de satellites espions. Bien connu des spécialistes, les satellites Micron et Trumpet peuvent intercepter des communications radio. Micron évolue sur une orbite géostationnaire au-dessus du Moyen-Orient et peut détecter des signaux transmis par les tours hertziennes, comme le sont la plupart des appels téléphoniques. Trumpet gravite sur une orbite elliptique et est capable d'intercepter les appels par téléphones portables.

Le secrétaire américain à la Défense, Donald Rumsfeld, souligne qu'une offensive américaine se concentrerait sur le président irakien et son armée plutôt que sur les infrastructures du pays. Les frappes initiales cibleraient le système de défense aérien, les réseaux de radar et de communications. La destruction de ces réseaux doit obliger Saddam Hussein et les dirigeants irakiens à utiliser des moyens de communication moins sécurisés et donc plus faciles à intercepter, comme le téléphone portable ou satellite.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi