Après les zones de guerre d'Afghanistan et d'Irak, on pourrait bien voir les drones, ces avions sans pilote, voler au-dessus des autoroutes.
Cela vous intéressera aussi

Car depuis 1998, le Département américain des transports, la NASANASA et plusieurs universités réfléchissent à différentes méthodes d'observation et de gestion du trafic routier impliquant satellites, ballonsballons ou autres.

Benjamin Coifman, professeur à l'Université d'Etat d'Ohio a même annoncé qu'un vol test avec un drone était prévu dans un délai de six mois.
Il estime que les informations fournies par ces appareils volants seraient nettement plus précises que les mesures obtenues par les caméras et détecteurs terrestres.

Ceux-ci pourraient également représenter une occasion de réduire les coûts, s'il était démontré qu'il revient moins cher d'utiliser un drone que de déployer et gérer 1000
capteurs.