Sciences

Développer les innovations éco-efficaces en Europe

ActualitéClassé sous :recherche , Environnement , énergie

Une communication de la Commission européenne a demandé une reconsidération de la "priorité relative, en diminution constante, qui est accordée à la recherche dans le domaine de l'environnement et de l'énergie".

Développer les innovations éco-efficaces en Europe

L'examen de la politique environnementale 2004 dresse la liste des points saillants en matière d'environnement concernant l'année passée et met en avant les domaines pour lesquels de nouvelles mesures doivent être prises.

"La politique de l'environnement repose de plus en plus sur l'approfondissement des connaissances et de la science. Il subsiste néanmoins de vastes lacunes et incertitudes, appelant des efforts continus pour développer notre base de connaissance. De gros efforts de recherche et de développement sont nécessaires pour combler ces lacunes, tant dans les États membres que dans l'UE dans son ensemble", peut-on lire dans le document.

La communication souligne la contribution que l'environnement, et en particulier l'éco-innovation, peut apporter à la stratégie de Lisbonne. Les opportunités pour l'innovation sont inhérentes aux priorités de l'UE résidant dans une utilisation plus efficace des ressources et de l'énergie, et dans l'atteinte des objectifs fixés en matière de changement climatique.

Les innovations éco-efficaces peuvent être promues à travers tous les secteurs de l'économie, par la mise en oeuvre intégrale du plan d'action en matière d'écotechnologies (PAET), déclare la Commission. Le PAET est un plan ambitieux qui vise à contribuer à l'avancement des écotechnologies au sein de l'UE et dans le monde. Il cherche à exploiter leur potentiel à améliorer tant l'environnement que la compétitivité, contribuant par conséquent à la croissance et éventuellement à la création d'emploi. Rédigé par les DG Recherche et Environnement de la Commission, il prévoit une série de mesures que prendra la Commission et certaines que d'autres parties prenantes, comme l'industrie et les gouvernements nationaux et régionaux, devraient mettre en oeuvre afin que le plan se solde par un succès. La nouvelle communication demande aux États membres de l'Union d'établir des feuilles de route pour la mise en oeuvre du PAET.

"L'Europe doit investir davantage dans des façons innovantes de protéger l'environnement tout en stimulant la compétitivité de l'Union. Les technologies environnementales peuvent jouer un rôle crucial dans l'atteinte de cet objectif, et avec lui, de l'objectif de Lisbonne", a déclaré le commissaire européen à l'environnement Stavros Dimas". Le PAET "a commencé à faire bouger les choses de façon positive, mais les États membres et les institutions de l'Union doivent consentir ensemble un effort renouvelé et déterminé si nous voulons obtenir des résultats décisifs".

Le document insiste également sur l'importance de suivre le rythme des principaux concurrents de l'Union aux États-Unis et au Japon, ainsi qu'en Chine. La demande mondiale d'éco-innovations augmente à mesure que les pays caractérisés par une économie en forte croissance, comme la Chine, prennent de plus en plus conscience du fait que leur croissance rapide risque bientôt de se heurter à des limites environnementales.

Afin que l'Union se maintienne à la hauteur de ses concurrents, elle devrait faire en sorte que le soutien en faveur de la recherche et des activités de démonstration 'à risque' bénéficie d'une aide publique, peut-on lire dans la communication.

La communication souligne les trois objectifs généraux pour 2005: accélérer la mise en oeuvre des mesures visant à respecter les engagements de Kyoto; lancer un débat international sur les mesures de réduction des émissions après 2012; et préparer l'adaptation au changement climatique inévitable.

Cela vous intéressera aussi