Sciences

En bref : 9 mars : nouvelle grève des chercheurs

ActualitéClassé sous :recherche , chercheur , grève

Les organisations signataires, réunies le 16 février 2005, ont fait le bilan des rencontres qui ont eu lieu entre les différentes organisations et les ministres de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur. Au vu de ces discussions, il apparaît clairement que le texte du projet de L.O.P.R.I (Loi d'Orientation et de Programmation pour la Recherche et l'Innovation), rendu public en janvier et qualifié de "brouillon" par F. d'Aubert, reste entièrement d'actualité pour le gouvernement qui a déjà anticipé sa mise en application.

Les quelques précisions apportées le 11 février lors de la conférence de presse du ministre annonce à laquelle le succès de la journée d'action du 4 février n'est pas étrangère - ne remettent nullement en cause la philosophie générale de ce projet : celui-ci programme l'extension de la précarité de l'emploi et le pilotage de la recherche publique et de l'Enseignement supérieur par les entreprises privées dans le cadre des lois du marché, en totale contradiction avec les conclusions des états généraux de la recherche et avec les besoins de la société. Les seuls chiffres disponibles sur des questions cruciales (emploi statutaire, importance respective des missions et budgets de l'ANR, des organismes et des universités) restent, à ce jour, inchangés par rapport au texte initial et très loin des exigences et propositions de la communauté scientifique.

Pour marquer leur détermination, ces organisations " appellent à préparer dès maintenant une journée d'action d'ampleur nationale " dans toutes les régions le 9 mars.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi