Sciences

Boeing mise sur les systèmes "net-centric"

ActualitéClassé sous :recherche , boeing , technologie

Pour Boeing, la guerre du futur sera "net-centric". Sous cet anglicisme, on désigne tous les systèmes et technologies qui permettent, sur le champ de bataille, la réception et la transmission en temps réel des données des différentes unités de combat en jeu (blindés, infanterie, avions, drones, etc.).

La société aéronautique a ainsi décidé d'investir plus de 500 millions de dollars dans ce nouveau marché, que certains experts estiment à plus de 200 milliards de dollars pour les 10 ans à venir. Elle a par ailleurs décroché l'an dernier un contrat de 15 milliards de dollars pour développer les capacités de communication entre les soldats au sol et les avions de combat et un autre récemment, de 4 milliards de dollars sur 5 ans, afin de mettre au point pour l'US Army un nouveau système de combat.

Par ailleurs, tous les appareils militaires de Boeing (drones, avions, hélicoptères) seront à l'avenir équipés de façon à s'intégrer totalement dans les opérations "net-centric". Mais cet engagement de l'avionneur laisse parfois sceptique. Certains spécialistes reconnaissent en effet l'intérêt de ce type de système dans le cadre d'un conflit traditionnel avec l'affrontement de deux armées ; ils doutent toutefois de son efficacité dans des situations d'insurrection, comme actuellement en Irak, ou de lutte contre le terrorisme.

Cela vous intéressera aussi