Sciences

Wendelstein 7-X : premiers éléments réalisés

ActualitéClassé sous :physique , fusion , plasma

Les premiers grands éléments de construction de l'installation expérimentale de fusion Wendelstein 7-X sont arrivés à l'Institut Max Planck de Physique des Plasmas (IPP) de Greifswald (Mecklembourg - Poméranie occidentale).

Il s'agit d'une bobine magnétique, de la première partie du récipient à plasma ainsi que d'un émetteur de micro-ondes pour le chauffage du plasma.

Le but de la fusion nucléaire est de reproduire sur terre le processus de production d'énergie du soleil, en faisant fondre des noyaux d'atomes. Pour la mise en route du feu de fusion, le combustible, un plasma d'hydrogène, doit être enfermé dans des champs magnétiques et porté à des températures supérieures à 100 millions de degrés.

L'installation Wendelstein 7-X, qui, lorsqu'elle sera terminée, sera la plus grande installation de fusion de type Stellarator au monde, a pour tache d'examiner les possibilités de futures centrales de fusion.

Actuellement ont lieu à Greifswald des tests et des travaux préparatoires pour le montage de l'installation Wendelstein 7-X, que viennent compléter la recherche et la formation sur des appareils de plus petite taille. La mise en route de l'installation, prévue pour 2010, dépend fortement de la finition dans les délais des éléments de construction par les industries. "Pour des installations aussi complexes que Wendelstein 7-X, la finition industrielle et la construction sont déjà des expériences a part entière, et on s'avance encore bien souvent en territoire inconnu" explique Manfred Wanner, qui surveille la finition des éléments de construction. "Et l'expérience gagnée dans ce domaine par la construction de Wendelstein 7-X sera très utile pour la construction du réacteur expérimental international ITER".

Cela vous intéressera aussi