Sciences

Vers un spectre ouvert

ActualitéClassé sous :physique

-

Téléphones cellulaires, radars, téléviseurs, télécommandes des portes de garage, tous ces équipements utilisent le spectre radioélectrique qui, selon les experts, est en voie de saturation.

Cependant, certains spécialistes estiment que la transmission radio pourrait être révolutionnée à condition d'ouvrir partiellement ou totalement l'accès aux fréquences. Tel est le mot d'ordre d'Open Spectrum, un mouvement qui attire de plus en plus l'attention du secteur privé et des militaires.

Selon ses partisans, il est possible, à l'aide de technologies de saut de fréquences, d'optimiser l'utilisation du spectre et d'atteindre une capacité de transmission quasiment illimitée.
Les aspects juridiques de cette solution ont déjà fait l'objet de divers articles et des entreprises comme Motorola, tout en conservant une position prudente, intègrent d'ores et déjà certains principes du "spectre ouvert" dans leurs programmes de R&D.

Utilisateur important du spectre de fréquences, le Pentagone finance lui aussi des recherches dans ce domaine par l'intermédiaire de la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA). Une fois garantie la sécurité de tels systèmes de télécommunications, ce secteur offrirait alors un espace pour des développements inattendus à l'exemple du WiFi qui, installé pour répondre aux besoins "domestiques" de chaque ménage, est l'objet d'un usage beaucoup plus vaste.

Cela vous intéressera aussi