Sciences

Un spectromètre qui tient dans la poche

ActualitéClassé sous :physique , spectromètre , portatif

Les spécialistes du Centre Scientifique et Technique pour l'Instrumentation, sous la direction de V. Pustovoit, membre de l'Académie des Sciences de Russie, ont développé un spectromètre capable de mesurer l'intensité de lumières polychromatiques qui tient dans une poche. Ce qui lui confère un grand intérêt, notamment dans le contrôle des procédés industriels ou les applications biomédicales.

Un spectromètre qui tient dans la poche

Il permettrait à des écologistes d'identifier des pollutions de l'air ou de l'eau de façon très simple, même dans un environnement perturbé.

Le spectromètre se base sur l'utilisation nouvelle du principe de réfraction de la lumière par les ondes acoustiques dans les cristaux. L'indice de réfraction d'un cristal est une caractéristique du matériau transparent, mais peut être modifié sous l'action d'une onde acoustique. Les propriétés optiques du milieu sont ainsi contrôlées, en le soumettant à des ondes acoustiques variables.

Un point important dans la conception des spectromètres est le filtre optique qui va découper le rayonnement spectral. La plupart des spectromètres demandent du temps pour changer de longueur d'onde. Dans le spectromètre développé le signal électrique met instantanément en excitation le piézo-crystal qui vibre à une fréquence prévue, grâce à la stimulation du cristal par une onde acoustique, la modification du signal électrique conduisant à la modification de l'onde acoustique. On obtient ainsi un filtre optique auto-régulable.

Le spectromètre n'ayant pas de mécanismes mobiles, il tient bien les vibrations. Embarqué dans un satellite, il pourrait très efficacement observer le spectre de la lumière solaire réfléchie sur les océans.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi