Sciences

Polémique autour d'un ancien site nucléaire

ActualitéClassé sous :physique , nucléaire , décontamination

Les travaux de dépollution du site du Santa Susana Field Laboratory à Rocketdyne (Californie) font débat. Le Département de l'Energie (DOE) a toujours affirmé que la zone où furent conduites en son nom des recherches nucléaires pendant près de quarante ans serait sans risque pour l'homme ou l'environnement une fois la décontamination de plusieurs millions de dollars achevée, en 2007.

Vue de l'interieur d'un réacteur nucléaire

Mais l'agence a annoncé en avril dernier son intention de se limiter aux standards minimums de sécurité fixés par l'Agence de Protection de l'Environnement (EPA), ce qui revient à retirer environ 5500 mètres cubes de sol contaminé là où il y en aurait plus de 400 000 mètres cubes à traiter. D'où la grogne d'un certain nombre d'élus locaux qui demandent à ce que le DOE applique à Rocketdyne les conditions plus restrictives imposées aux sites figurant sur la liste fédérale prioritaire dite "Superfund".

L'ancien laboratoire n'avait pas été intégré à cette liste notamment parce qu'aucune habitation ne se trouvait à proximité et que les eaux souterraines proches n'étaient pas destinées à la consommation humaine.
Afin de faire avancer le dossier, les localités voisines ont demandé à l'EPA une évaluation indépendante des mesures de décontamination engagées par le DOE. Le résultat est désormais connu : il est peu probable que ces mesures permettent de remplir les critères fédéraux, compromettant le futur développement économique de toute la zone.

Cela vous intéressera aussi