Sciences

Nucléaire : gérer les catastrophes pour éviter un autre Tchernobyl

ActualitéClassé sous :physique , Tchernobyl , catastrophe nucléaire

La catastrophe de Tchernobyl avait fait apparaître en son temps les déficits considérables de l'Europe dans la gestion des catastrophes nucléaires. Ainsi, l'Union Européenne a développé au sein du projet européen EURANOS et sous la direction du centre de recherche de Karlsruhe (FZK) un système d'aide à la décision nommé RODOS.

RODOS réunit toutes les données pertinentes, fournit des diagnostics et des pronostics et compare l'efficience de différentes mesures à prendre en cas d'urgence. Le système est exploité actuellement dans une dizaine de pays européens.

Le projet européen EURANOS est coordonné par le centre de recherche de Karlsruhe et il a pour objectif de placer les mesures préventives à prendre en cas d'urgence sur une base commune dans 17 pays européens. "RODOS permet aux décideurs sous pression d'avoir un aperçu rapide de la situation existante et des conséquences d'éventuelles mesures qu'ils pourraient prendre" explique Dr. Joachim Ehrhardt, chercheur à l'institut de technique énergétique et nucléaire du centre de recherche de Karlsruhe et coordinateur de RODOS. RODOS (Real-time Online DecisiOn Support System) est installé depuis 2003 au sein des locaux de l'Office fédéral de la radioprotection (BfS - Bundesamt für Strahlenschutz) de Neuherberg et est relié à tous les organismes régionaux chargés des mesures à prendre en cas de catastrophe. Il est développé par modules et fournit des informations dans quatre domaines étroitement associés :

  • transfert, évaluation et stockage de données de mesures radiologiques et météorologiques et prévisions météo ;
  • détermination des processus de propagation atmosphériques actuels et futurs ;
Cela vous intéressera aussi