Sciences

De nouvelles substances chimiques pour la fabrication d'OLED

ActualitéClassé sous :physique

Le prof. Klaus Meerholz de l'institut de chimie physique de l'université de Cologne (ouest), en collaboration avec des chercheurs de la Technische Universitat de Munich et l'entreprise Covion de Francfort/Main, a mis au point un nouvelle classe de substances chimiques permettant la fabrication par voie humide d'écrans (displays) de très haute résolution à base d'OLED ayant les trois couleurs de base (rouge-vert-bleu).

Le procédé basé sur l'utilisation de photolaque devrait, selon les dires du Prof. Meerholz, arriver très rapidement sur le marché et pourra également être utilisé pour d'autres étapes dans le processus. Les diodes électroluminescentes organiques (OLED) sont considérées comme la technologie de l'avenir dans le domaine des écrans plats et de petite taille.

La production d'OLED par voie humide présente de nombreux avantages techniques par rapport à la sublimation à vide. La classe de substances mise au point par Meerholz et ses collègues est composée de groupes latéraux d'oxetanne que les chercheurs de Covion ont intégrés dans des polymères solubles et émetteurs de lumière devenus ainsi photoreticulables. Les matériaux peuvent être appliqués en solution et ensuite durcis par un rayonnement UV durant lequel les groupes d'oxetanne réagissent ensemble. Aux endroits éclairés se forment des réseaux indissolubles. La puissance de ces polymères est comparable avec les polymères lumineux déjà connus chez Covion.

Cela vous intéressera aussi