Les meilleures vidéos d’illusion d’optique de l’année 2018. © lunar_cat, Fotolia

Sciences

Illusion d’optique : les 10 vidéos les plus étonnantes de 2018

ActualitéClassé sous :physique , jeux , illusion d'optique

Un serpent qui change de sens, un poursuivant qui devient poursuivi, des petits crabes qui se mettent à danser... On ne se lasse pas de ces images qui trompent notre cerveau. Voici les 10 vidéos de cette année les plus étonnantes et leur explication.

Non, vous n'avez pas besoin de changer de lunettes ! C'est bien votre cerveau qui vous dupe dans ces 10 vidéos gagnantes du concours 2018 de la meilleure illusion d’optique. Organisé par la Neural Correlate Society, une association américaine qui promeut l'information sur la recherche cognitive, ce concours récompense chaque année les meilleures vidéos trompant nos sens. Les films d'une minute environ doivent avoir été créés en 2017 ou 2018 et différer d'autres illusions déjà existantes. Les critères reposent sur l'effet obtenu, l'esthétique et la simplicité de l'explication.

1er prix : un objet, trois façons de le voir

La plupart des illusions d'optique donnant une impression de relief, comme l'escalier de Schroeder, se limitent à deux sens possibles. Ce dessin imprimé en 2D suggère lui trois interprétations selon l'angle de vue. Placé dans un plan horizontal et aligné avec des lignes parallèles à ses côtés, il prend trois configurations différentes selon la façon dont il est retourné. Le petit drapeau sert à ancrer la direction pour renforcer l'effet d'optique.

« Objet ambigu triple », Kokichi Sugihara, Japon. © The Illusion contest, YouTube

2e prix : un ruban qui se déforme

Lorsqu'un ruban se déroule obliquement, l'ajout d'un arrière-plan en mouvement vers le haut induit l'illusion que le ruban dérive latéralement. De même, un flux en forme de triangle semble générer une expansion et si l'on retourne la moitié de ce ruban en triangle selon un axe vertical, le flux semble à présent tourner autour de l'axe. Ces effets illustrent les interactions complexes entre le flux du mouvement lui-même et le mouvement induit par ses propres bords.

« Illusion de mouvement par torsion », David Phillips, Priscilla Heard et Christopher Tyler, Royaume-Uni. © The Illusion contest, YouTube

3e prix : le serpent qui change de sens

Cette étonnante illusion créée à partir de quatre images superposées tournant en boucle montre comment un simple changement de couleur peut tromper notre vision. Ici, la couleur dominante dans les anneaux du serpent est perçue en premier plan tandis que la teinte moins lumineuse est considérée comme arrière-plan. Il suffit alors d'inverser la luminosité relative de chaque teinte pour voir le mouvement du serpent changer de sens. 

« L’œil du serpent », Michael Pickard et Gurpreet Singh, Royaume-Uni. © The Illusion contest, YouTube

Finaliste : les papiers qui dansent

Cette vidéo est inspirée de la célèbre illusion appelée « Phenomenal phenomenon », de Richard L. Gregory et Priscilla Heard, où l'on crée un effet stéréoscopique grâce à un arrière-plan de contraste. Ici, des images statiques scotchées sur un fond clignotant donnent l'impression d’un mouvement latéral, de compression/expansion ou de rotation. Un effet qui pourrait être utilisé pour des affichages publicitaires, suggère le créateur. 

« Papiers qui dansent », Takahiro Kawabe, Japon. © The Illusion contest, YouTube

Le conte de fées qui tourne en rond

Comment savons-nous qu'un objet bouge ? En le comparant aux autres objets qui l'entourent. Je sais par exemple que mon train roule parce que je vois le paysage défiler par la fenêtre. Dans cette vidéo, bien que chaque personnage effectue à l'écran un mouvement différent et strictement identique dans chaque scène, ils semblent tous tourner en rond lorsqu'on change les objets se trouvant dans leur cadre de référence.

« Il était une fois », Marco Bertamini et Andrew Irving, Royaume-Uni. © The Illusion contest, YouTube

Les formes fluctuantes

Cette série d'illusions illustre la façon dont la forme et la taille d'un objet peut être influencée par un motif clignotant en premier plan. Dans le premier cas, le sens de rotation des cercles varie selon la couleur et l'orientation de l'axe (vert ou rouge). Dans le deuxième, le carré semble plus ou moins grand selon que l'on choisit du rouge ou du bleu. On peut également faire varier la forme d'une croix grâce à un damier clignotant ou créer un effet d'expansion avec des flèches de même longueur mais de couleur et d'orientation opposées.

« Squish Squash », Stuart Anstis et Patrick Cavanagh, États-Unis/Canada. © The Illusion contest, YouTube

Blanc + gris = rouge

Sur cette image, tous les cubes sont gris. Tous, sauf un qui semble rouge. Ce dernier est pourtant lui aussi dessiné avec des lignes grises, mais à la différence des autres ses angles sont doublés de lignes blanches, ce qui induit un effet rouge sur le fond bleu. Comme on peut le voir sur la vidéo, cette impression ne marche qu'avec le blanc. Si vous ne voyez pas immédiatement l'illusion d'optique, reculez-vous légèrement de l'écran.

« Blanc + gris = rouge », Tama Kanematsu and Kowa Koida, Japon. © The Illusion contest, YouTube

Qui chasse qui ?

Dans cette course-poursuite, qui de Godzilla ou de Mothra (monstre bienveillant de l'univers kaiju) chasse l'autre ? Tout dépend... du plan sur lequel ils se déplacent. Au début, Godzilla (en rouge) semble sur le point de rattraper Mothra (en bleu), quand soudain ce dernier prend le dessus et se met à pourchasser Godzilla. Les mouvements respectifs des deux points n'ont pourtant pas changé ; seul l'arrière-fond est modifié.

« Qui chasse qui ? », Ben van Buren et Brian Scholl, États-Unis. © The Illusion contest, YouTube

Les arbres qui penchent

Cette illusion d'optique s'inspire de celle du mur de café de Richard L. Gregory en 1979, où des carreaux de faïence noirs et blancs légèrement décalés donnent l'impression de former des lignes penchées. Sur cette image, l'illusion est donnée par le contraste entre les photos et le léger angle d'inclinaison de l'arbre et de la ligne d'horizon. Lorsque l'on trace un ligne rouge horizontale, on voit pourtant bien que les images sont correctement alignées.

« Juste un arbre en hiver », Lourens van Dijk, Pays-Bas. © The Illusion contest, YouTube

L’effet paillettes 

Cette illusion fonctionne sur le même mode que la grille de Hermann, où l'on voit apparaître des tâches grises aux intersections entre des carrés noirs séparés de lignes blanches, un peu comme un « effet paillettes ». Cette impression est due à la vision périphérique qui adapte la vue au contraste avec les formes environnantes. Ici, le mécanisme est légèrement différent puisque l'on peut voir apparaître des points à l'intérieur même des formes géométriques, carrés, losanges ou même cercles. (Attention : il faut fixer le motif pendant quelques secondes pour voir l'effet).

« L’effet paillettes », Yi-Tsen Kuo et Philip Tseng, Taïwan. © The Illusion contest, YouTube

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !