Sciences

En bref : ITER : la France sur le point d'accueillir le réacteur ?

ActualitéClassé sous :physique , Iter , Cadarache

Iter - France/Japon : round suivant !

Selon des sources diplomatiques françaises, les ministres français et japonais des affaires étrangères, Michel Barnier et Nobukata Machimura, auraient convenu de "poursuivre les discussions dans un esprit constructif envers une solution rapide".

"Tout indique qu'on devrait aboutir assez vite à un accord aussi bien au niveau franco-japonais -puisque les deux ministres se voient- que par des négociations plus techniques entre l'Union européenne, la Commission et le Japon", a expliqué pour sa part le député Pierre Lellouche, émissaire du gouvernement français sur le projet Iter. "Nous devrions avoir gain de cause après une partie qui a été très difficile".

En se basant sur des sources gouvernementales, le Yomiuri Shimbun, quotidien le plus lu au Japon, affirme en effet dans son édition de mercredi, que Tokyo est prêt à négocier plusieurs options, dont l'abandon de sa candidature.

L'UE quant à elle, affirme ne pas avoir d'information pour le moment ...

Rappel : acronyme de International Thermonuclear Experimental Reactor, Iter est aussi un mot latin signifiant trajet ou voyage mais aussi voie ou route. Et la route est longue... Depuis des décennies, les scientifiques s'acharnent sur ce sujet, présenté comme une solution définitive pour l'approvisionnement en énergie et utilisant le deutérium et le tritium, deux isotopes de l'hydrogène que l'on peut extraire de l'eau de mer. Parmi toutes les méthodes explorées, les meilleurs résultats sont venus des tokamaks, où un plasma extrêmement chaud est confiné par des électro-aimants à l'intérieur d'un tore géant.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi