Le développement des nanotechnologies et de l'optique atomique dépend aujourd'hui de la compréhension de l'interaction entre les atomes avec leur environnement.
Cela vous intéressera aussi

L'expérience réalisée par des physiciensphysiciens de l'Université d'Arizona est une première dans la mesure de la distance minimale à laquelle un atome peut se rapprocher d'une surface avant que sa longueur d'ondelongueur d'onde ne change, un des premiers fondements de la dualité onde-corpusculedualité onde-corpuscule.

Les chercheurs ont pu mesurer ce décalage de phase d'onde dite de "De Broglie" grâce à un interféromètreinterféromètre atomique. Dans cet appareil, les atomesatomes sont lancés en vol balistique, puis des faisceaux laserslasers séparent et recombinent les ondes de matièrematière.

Les résultats expérimentaux indiquent qu'à une distance supérieure à 25 nm, l'atome reste libre de toute interaction avec la surface. En dessous de cette limite, les atomes sont attirés par la surface et subissent une accélération équivalente à un million de g. Cette recherche est financée par la Research Corporation et la NSF.