Sciences

Les adeptes de la congélation des trompettes refroidis

ActualitéClassé sous :physique , trompette , congélation

Après deux ans de recherche, Chris Rogers et Chip Jones de l'Université de Tufts (Massachusetts) sont parvenus à tordre le cou à une vieille croyance du monde de la musique : congeler une trompette n'augmente en rien ses qualités acoustiques.

Les adeptes de la congélation des trompettes refroidis

Cette conclusion très sérieuse a été annoncée lors du congrès de la Société d'acoustique américaine qui a eu lieu la semaine dernière à Austin (Texas). L'expérience menée par les chercheurs est la suivante : ils ont placé 10 trompettes dans de l'azote liquide à moins 195 degrés Celsius avant de les décongeler lentement.

Six musiciens professionnels ont ensuite été recrutés pour jouer la même partition sur ces instruments et d'autres non traités.

L'analyse de leurs impressions n'a révélé aucune différence. Alors qu'un métal comme l'acier subit des modifications lorsqu'il est soumis au froid, le laiton semble bien rester le même.

A l'heure actuelle aux Etats-Unis, des sociétés existent qui proposent comme seul service la congélation des instruments à vents métalliques, un procédé qui a même été intégré au processus de fabrication d'un marchand de flûtes traversières.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi