Magnifique portrait de la comète C/2016 R2 (Panstarrs), découverte en 2016, réalisé à l’observatoire de Paranal au Chili, par le projet Speculoos (Search for habitable Planets EClipsing ULtra-cOOl Stars). © ESO, Speculoos Team, E. Jehin

Sciences

La comète interstellaire Borisov viendrait d’une étoile double à 13 années-lumière

ActualitéClassé sous :Objet interstellaire , Comète interstellaire , comète

Découverte le 30 août 2019, la comète interstellaire officiellement nommée 2I/Borisov retient toute l'attention des astronomes. L'une des grandes questions qu'ils se posent à son sujet est celle de son origine : d'où vient le deuxième objet interstellaire connu ? Des chercheurs pensent avoir trouvé par où elle est passée.

Selon les recherches de trois astronomes de l'université et du Centre spatial de l'Académie des sciences de Pologne - qui ont déposé leur étude sur arXiv le 24 septembre dernier -, le deuxième objet interstellaire jamais découvert ne viendrait pas de très loin dans la Galaxie. En effet, leurs modélisations, basées sur quelque 548 observations (déjà) de la comète 2I/Borisov, anciennement C/2019 Q4, référencées par le Centre des planètes mineures de l'UAI (International Astronomical Union) et recoupées avec les données sur le mouvement du Soleil et de 647 systèmes stellaires « perturbateurs » dans la Voie lactée, suggèrent que l'astre, débusqué par l'astronome amateur Gennady Borisov, serait passé à proximité de l'étoile double Kruger 60 il y a environ un million d'années.

Toujours selon leurs calculs, lesquels sont susceptibles de se préciser en vertu des mesures qui s'accumulent sur ce voyageur venu d'ailleurs, la comète interstellaire aurait « frôlé » à l'époque DO Cephei, c'est un des autres noms du système binaire, à quelque 5,67 années-lumière, à une vitesse relative remarquablement basse de 3,43 km/s (soit 12.300 km/h contre 150.000 km/h aujourd'hui). Des informations toutefois à prendre avec des pincettes car nous n'en sommes encore qu'au début du premier acte dans l'épopée de cette comète interstellaire.

La comète interstellaire 2I/Borisov photographiée le 11 octobre 2019 à Weißenkirchen, en Autriche, par l’excellent astrophotographe Michael Jäger. © Michael Jäger, Spaceweather

La 10e étoile double la plus proche de la Terre

La paire d'étoiles unies gravitationnellement Kruger 60, deux naines rouges représentant respectivement 27 et 35 % de la masse du Soleil, ne sont pas assez lumineuses pour être vues à l'œil nu depuis la Terre. Situées à seulement 13 années-lumière en direction de la constellation de Céphée, elles sont néanmoins connues pour être le dixième système binaire le plus proche de nous, actuellement. Actuellement car il faut bien dire que, comme partout ailleurs dans la Galaxie, ça bouge beaucoup dans notre voisinage. Et ces deux-là, séparées l'une de l'autre de 5 à 13 UA (soit 5 à 13 fois la distance entre la Terre et le Soleil) font plutôt route vers notre Système solaire.

Signalons, pour terminer, que dans un premier temps, des chercheurs ont inféré que 2I/Borisov viendrait de la direction de Cassiopée (voisine de Céphée), près de la limite avec Persée, des constellations alignées avec le plan de la Voie lactée. À sa vitesse actuelle, elle peut parcourir une année-lumière en 9.000 ans. De passage dans notre Système solaire pour plusieurs mois, le visiteur qui, pour l'instant, ne montre pas une composition très différente des comètes nées dans notre Système, va ensuite se diriger vers les étoiles de la constellation du Télescope.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

La comète Tchouri en images  L’épopée de Rosetta autour de la comète Tchouri en 210 images. Revivez les grands moments de cette mission historique de l'ESA qui a vu une sonde espionner une comète durant plus de deux ans et le robot Philae se poser à sa surface.