Michael Collins, c’était un peu « toute l’humanité… sauf un »… © Nasa
Sciences

Mort de Michael Collins : retour en photos sur la vie de « l’astronaute idéal. Celui à qui on rêve de ressembler »

ActualitéClassé sous :mission Apollo , Michael Collins , décès

[EN VIDÉO] Michael Collins raconte sa Terre  Michael Collins aimait à raconter que la chose qui l’avait le plus marqué, lors de son vol à bord de la mythique mission Apollo 11 qui mènerait Neil Armstrong et Buzz Aldrin à marcher sur la Lune alors que lui resterait en orbite autour de notre satellite naturel, c’était la vue de notre planète, la Terre. Belle, sereine… et fragile. Comme une petite pierre précieuse ! Michael Collins est décédé le 28 avril 2021, à l’âge de 90 ans. © Nasa 

Michael Collins, « L'astronaute idéal. Celui à qui on rêve de ressembler ». Ce mercredi 28 avril 2021, il a quitté la Terre pour la dernière fois, au bel âge de 90 ans. Souvent considéré comme le grand oublié de la mission Apollo 11. Le « troisième homme ». Michael Collins n'a jamais eu la chance de marcher sur la Lune. Mais il restera de lui l'image d'un astronaute de talent et surtout, d'un homme d'une sagesse infinie.

Neil Armstrong a été le premier homme à marcher sur la Lune. C'était en juillet 1969. En août 2012, il était aussi le premier de l'équipage d’Apollo 11 à nous quitter. Hier soir, c'est avec une immense tristesse que le monde apprenait la disparition de l'un de ses compères. À l'âge de 90 ans, Michael Collins a tiré sa révérence. Le troisième homme de l'aventure, Buzz Aldrin, a choisi de s'adresser à lui une dernière fois, par le biais d'un message émouvant :

Rappelons que Michael Collins avait été le seul des trois astronautes à ne pas avoir la chance de poser le pied sur la Lune. En tant que pilote du module de commande et de service d'Apollo 11, il était resté en orbite autour de notre satellite naturel. L'occasion, pour lui aussi, d'avoir quelques mots qui sont restés dans l'histoire : « Je suis seul maintenant. Vraiment seul. Et absolument isolé de toute vie connue. Trois milliards d'humains plus deux d'un côté de la Lune. Plus un -- et Dieu seul soit quoi de plus -- de l'autre côté. »

L'expérience semble avoir marqué l'homme à jamais. Il y a quelques jours encore, à l'occasion de la Journée mondiale de la Terre, il confiait sur Twitter : « Je suis certain que si tout le monde pouvait voir la Terre flotter juste devant sa fenêtre, chaque jour serait la Journée de la Terre. Il y a peu de choses plus fragiles ou plus belles que la Terre, travaillons ensemble aujourd'hui et tous les jours pour protéger notre "chez nous". »

Et puisque cela semble avoir été sa volonté, souvenons-nous, au travers de quelques images heureuses, de cette vie pleine de sens et de sagesse - de pas mal d'humour, aussi - que Michael Collins a menée. Car il était plus que le pauvre astronaute qui attendait que les autres reviennent de leur balade sur la Lune. Pilote hors pair, il a été l'un des piliers du programme spatial américain. « L'astronaute idéal. Celui à qui on rêve de ressembler », selon Jean-François Clervoy, l'astronaute français.

L'hommage de la Nasa à Michael Collins. © Nasa

Michael Collins, membre de l’équipage d’Apollo 11, en juillet 1969. © Nasa
L’astronaute Michael Collins, pilote du module de commande du vol Apollo 11, à l’intérieur d’une maquette de ce module, pratiquant les procédures avec le mécanisme d’amarrage. Michael Collins se tient dans le tunnel d’amarrage qui fournit un passage vers et depuis le module lunaire. © Nasa
Michael Collins, seul à bord du module de commande et de service d’Apollo 11, attendant le retour de Neil Armstrong et Buzz Aldrin. © Nasa
Le module lunaire d’Apollo 11 — en phase d’ascension —, avec les astronautes Neil Armstrong et Edwin Aldrin à bord, photographié à partir des modules de commande et de service en orbite lunaire dans lesquels seul l’astronaute Michael Collins, pilote du module de commande, est resté. © Nasa
À leur retour sur Terre, les astronautes d’Apollo 11 sont passés par une quarantaine de 21 jours. Michael Collins, ici à droite de la fenêtre, et son épouse, Pat Collins, à gauche. © Nasa
Michael Collins de retour au Centre spatial Kennedy. © Nasa
Le 16 juillet 2019, à l’occasion du 50e anniversaire du lancement d’Apollo 11, le directeur du Centre spatial Kennedy, Bob Cabana, à gauche, et l’astronaute Michael Collins se promènent au complexe historique de lancement 39A. © Nasa
Michael Collins à l’occasion du 50e anniversaire de la mission Apollo 11, à l’été 2019. © Nasa
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !