Entre le 9 et le 18 février, trois nouvelles missions ont fait ou vont faire leur entrée dans le paysage martien après sept mois de croisière interplanétaire.

La première arrivée était la sonde spatiale des Émirats arabes unis Amal (Hope en anglais), le 9 février. Son insertion en orbiteorbite a été couronnée de succès. Une grande réussite et premier jalon pour ce pays qui ambitionne l'installation d'une colonie humaine à l'horizon 2100 (lire Ville sur Mars : l'ambitieux projet des Émirats arabes unis). Amal/Hope a transmis à la Terre sa première image de Mars. On y reconnait les volcansvolcans géants du trio Tharsis, le mont Olympe et aussi l'échancrure caractéristiques de la planète : Valles Marineris.

Voir aussi

2021, une année faste pour l'exploration spatiale

Quelques heures après Hope, c'était le tour de la Chine avec Tianwen-1 de faire son entrée sur le théâtre martien. C'est la première fois aussi que la grande puissance spatiale s'aventure autour de la Planète rouge. Tianwen-1 transporte avec lui un rover qui devrait se séparer de l'orbiteur en avril pour aller se poser sur le sol aride et poussiéreux de Mars.

Last but not least : Perseverance et Ingenuity

Partie de la Terre le 30 juillet, Mars 2020Mars 2020 de la NasaNasa sera la dernière arrivée de la série de 2020. À trois jours de l'atterrissage, le vaisseau n'est plus qu'à cinq millions de kilomètres de sa destination finale.

Le 18 février, la capsule qui contient Perseverance se détachera du vaisseau de croisière pour un plongeon dans l'atmosphèreatmosphère à plus de 20.000 km/h. Quelques instants plus tard (peu avant 22 heures), au terme de « sept minutes de terreurs », les ingénieurs du JPLJPL recevront le signal de Perseverance qu'il s'est posé en douceur. Si tout va bien, bien sûr. La Nasa en est pas à sa première expérience et toute la séquence de l'EDL vérifiée et revérifiée.

Voir aussi

Mars : l'incroyable système qui va permettre à Perseverance d'atterrir en douceur

Ce grand roverrover qui ressemble beaucoup à Curiosity (MSL) -- dont il hérite d'ailleurs plusieurs traits de caractères, mais en plus perfectionnés -- va débarquer sur la planète huit ans et demi après son cousin, dans un autre endroit qui intrigue autant les scientifiques.

Animation de la séquence d'atterrissage sur Mars du rover Perseverance le 18 février 2021. © Nasa, JPL

En compagnie d'Ingenuity, le premier engin à voler sur une autre planète, et fort d'une batterie importante d'instruments, Perseverance va poursuivre l'enquête sur le passé de Mars et rechercher d'éventuelles traces de vie à sa surface dans un environnement sciemment choisi pour abriter rivières et lac, le cratère Jezero. Perseverance posera aussi les jalons de la future exploration humaine de la planète rouge et préparera des capsules pour des retours d'échantillons sur Terre. On peut s'attendre à de nombreuses découvertes et révélations sur le passé de notre voisine.

Voir aussi

Mars : découvrez le premier engin qui volera dans le ciel martien

Le bal des rovers martiensrovers martiens de la Nasa a commencé en 1997 avec Pathfinder suivi, au début des années 2000, des endurants SpiritSpirit et OpportunityOpportunity.