Sciences

Les colibris utilisent bien la capillarité

ActualitéClassé sous :Magazine Science , oiseau , zoologie

-

[EN VIDÉO] Les colibris utilisent bien la capillarité  La langue des colibris possède des pièges à nectar à son extrémité fourchue, mais cela n’empêche pas l’intervention de la capillarité pour absorber un maximum de nourriture. 

La langue des colibris possède des pièges à nectar à son extrémité fourchue, mais cela n’empêche pas l’intervention de la capillarité pour absorber un maximum de nourriture.

En 2011, l’existence de pièges à nectar situés à l’extrémité de la langue des colibris a été révélée au grand public. On pensait jusqu’alors que seule la capillarité permettait au précieux liquide de remonter dans les deux tubes composant l’appendice buccal. Cette hypothèse a donc été abandonnée. Selon Wonjug Kim du MIT, il s’agissait d’une erreur. Les pièges à nectar sont bien une réalité, mais la capillarité serait également utilisée lorsque l’oiseau-mouche n’arrive pas à submerger suffisamment sa langue dans le liquide. La preuve nous est donnée en vidéo. Dans le cas présent, la langue ne fait qu’érafler le liquide, pourtant on peut la voir gonfler. Du nectar remonte donc dans les tubes par capillarité. © Wonjug Kim, MIT

Les colibris utilisent bien la capillarité
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !