Les images des tempêtes qui agitent l’atmosphère de Jupiter sont légion. Mais celles que nous proposent aujourd’hui les chercheurs ne sont pas tout à fait comme les autres. Une vue en 3D sur des nuages en forme de glaçage de cupcake.

Des nuagesnuages tourbillonnants. Des tempêtes aux folles dimensions. Les astronomesastronomes en ont déjà observé beaucoup sur JupiterJupiter. Mais la vue sur l'atmosphèreatmosphère de la plus grande planète de notre Système solaire que nous propose aujourd'hui Gerald Eichstädt, un mathématicien de l’université de Würzburg (Allemagne), est inédite. Une animation en 3D qui révèle une texturetexture de tourbillonstourbillons qui ressemble à s'y méprendre au glaçage d'un cupcake !

Voir aussi

Jupiter : des images 3D du fascinant pôle nord

L'animation a été créée à partir des données de la JunoCam, un instrument embarqué sur la mission Juno (Nasa) et qui observe Jupiter en lumièrelumière visible. La JunoCam avait été imaginée pour fournir au public des images de la planète qui pourrait le faire rêver. Mais des scientifiques citoyens ont cru en ses capacités à renvoyer aussi des données d'intérêt pour la recherche.

Pour créer leur animation 3D des nuages dans l’atmosphère de Jupiter, les chercheurs se sont appuyés sur les données renvoyées par la mission Juno pendant son 43<sup>e</sup> survol à plus de 13.500 kilomètres au-dessus des nuages de la planète géante. © Nasa, JPL-Caltech, SwRI, MSSS, Gerald Eichstädt
Pour créer leur animation 3D des nuages dans l’atmosphère de Jupiter, les chercheurs se sont appuyés sur les données renvoyées par la mission Juno pendant son 43e survol à plus de 13.500 kilomètres au-dessus des nuages de la planète géante. © Nasa, JPL-Caltech, SwRI, MSSS, Gerald Eichstädt

Mieux comprendre la composition chimique des nuages de Jupiter

La mission Juno est en orbite autour de Jupiter depuis 2016. Et elle devrait continuer à recueillir des informations cruciales sur la planète gazeuse jusqu'en 2025. Cruciales parce qu'elle offre l'opportunité d'observer Jupiter comme aucun télescope ne peut le faire depuis la Terre. En quelques minutes seulement, par exemple, Juno peut renvoyer des images d'une même formation nuageuse sous des angles différents.

En ajoutant à cela le fait que plus les nuages sont hauts dans l'atmosphère de la planète, plus leur illumination par le SoleilSoleil est intense, les chercheurs ont pu établir des modèles d'élévation 3D des sommets des nuages de Jupiter. Et presque donner vie aux magnifiques tempêtestempêtes qui agitent son atmosphère. De quoi potentiellement aider les scientifiques à étudier le détail de la répartition des éléments au cœur de ces nuages. Pour bientôt, peut-être obtenir aussi une image 3D de leur composition chimique.