Dans le bâtiment d’assemblage final, l'observatoire James-Webb est installé sur le lanceur Ariane 5. © ESA, Manuel Pedoussaut
Sciences

En photos : le télescope spatial Webb suspendu à un fil et installé sur Ariane 5

ActualitéClassé sous :James Webb Space Telescope , Ariane 5 , ESA

[EN VIDÉO] Une minute pour comprendre le déploiement du télescope spatial James-Webb  Après son départ pour l'espace le 18 décembre 2021, le James Webb Space Telescope transitera durant 29 jours vers le point de Lagrange L2, à 1,5 million de kilomètres de la Terre. Durant cette période, le JWST déploiera ses instruments progressivement, afin d'être opérationnel à son arrivée sur place. 

À quelques jours de son lancement, prévu désormais le 24 décembre, le télescope spatial James-Webb a été placé sur Ariane 5. La manœuvre réalisée le 11 décembre dans le Bâtiment d'assemblage final (BAF) s'est bien passée. Quant au lanceur Ariane 5, il a été préparé et adapté au lancement du plus grand télescope jamais envoyé dans l'espace.

Plusieurs fois reporté, le lancement du James-Webb aura lieu finalement la veille de Noël. Le lanceur Ariane 5 a été fourni par l'Agence spatiale européenne (ESA) dans le cadre de sa participation au programme James-Webb. Outre les services de lancement, l'ESA contribue à deux des quatre instruments scientifiques et fournit le personnel nécessaire aux opérations de la mission.

Dans le Bâtiment d’assemblage final, l'observatoire James-Webb est installé sur le lanceur Ariane 5. Les six tonnes et demie de l'observatoire sont lentement descendues jusqu'au lanceur (image suivante). © ESA, Manuel Pedoussaut

Comme l'explique brièvement le communiqué de l'ESA, l'ensemble de la manœuvre et le boulonnage de l'adaptateur, qui supporte le télescope James-Webb à Ariane 5, ont été effectués dans le cadre de règles strictes de sécurité et de propreté, car il s'agissait de l'une des opérations les plus délicates de toute la campagne de lancement de Webb. Ce souci de garder le télescope spatial-Webb ultra-propre jusqu’à son lancement est un défi de chaque instant que nous a très bien expliqué Olivier Schmeitzky, Référent ESA pour les aspects « contaminations » lors de campagnes de lancement et Monsieur Propreté de l'observatoire James-Webb.

Samedi 11 décembre 2021, le télescope spatial Webb a été suspendu à un câble à 40 mètres de hauteur afin de la placer sur le sommet d'Ariane 5. Opération extrêmement délicate effectuée avec une grande minutie. © ESA, Manuel Pedoussaut
Sur cette image, on voit « l'arrivée » du satellite sur le lanceur Ariane 5. Elle montre aussi le « rideau de douche » d'environ 12 mètres de haut et 8 mètres de diamètre installé, pour créer un espace clos autour du James-Webb afin d'éviter toute contamination. © ESA, Manuel Pedoussaut

L'installation de la coiffe, dernière étape avant le transfert du lanceur

Comme le montre les trois images qui illustrent cet article, en position repliée, James-Webb se présente sous la forme d'un rectangle haut de 10,66 mètres et large de 4,5 mètres. Une fois déployé dans l'espace, l'observatoire et son bouclier thermique seront long de 22 mètres et large de 10 mètres, quasiment aussi grand qu'un court de tennis !

Le télescope spatial Webb est en place. À ses côtés, à gauche et à droite, les deux moitiés de la coiffe d'Ariane 5. © ESA, Manuel Pedoussaut

Prochaine étape, la mise en place de la coiffe du lanceur, dernière étape avant le transfert d'Ariane 5 sur son pas de tir du Centre spatial guyanais d'où décollera le lanceur pour une mission de 27 petites minutes, du décollage à la séparation de l'observatoire.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !