Parmi les 18 astronautes qui viennent d’intégrer le programme Artemis, neuf sont des femmes. L’une d’elles sera bientôt la première femme à poser le pied sur la Lune. © Stephanie Wilson, Adobe Stock
Sciences

Nasa : la première femme qui marchera sur la Lune est l'une d'elles

ActualitéClassé sous :Exploration humaine , femme sur la Lune , retour vers la Lune

[EN VIDÉO] Regardez à quoi ressembleront les lancements de la mission Artemis  Fin 2021, le nouveau lanceur lourd de la Nasa, le SLS (Space Launch System), lancera la première mission Artemis I à destination de la Lune. Voici à quoi ressemblera son premier vol. 

Il y a plus de 50 ans maintenant que les Hommes n'ont pas posé le pied sur la Lune. L'objectif de la Nasa est de rééditer l'exploit d'ici 2024. L'Agence spatiale américaine s'est engagée à ce que le premier à remarcher sur la Lune soit... une première ! Une femme qui sera choisie parmi les neuf sélectionnées que nous vous présentons ici.

La Nasa l'a annoncé il y a plusieurs mois déjà : le prochain Homme à (re)marcher sur la Lune sera... une femme ! Si certains ont envisagé un instant que l'heureuse élue pourrait être une « rookie » -- comprenez, une débutante --, la publication, en décembre dernier, de la liste des 18 astronautes qui formeront l’équipe Artemis« les héros qui nous porteront sur la Lune et au-delà », a un peu plus réduit le champ des possibles. Parmi les 18 heureux élus, en effet, figurent neuf femmes.

Kayla Barron © Nasa

Qui est Kayla Barron ?

Sélectionnée par la Nasa pour intégrer le corps des astronautes en 2017, Kayla Barron -- née en septembre 1987 -- est toujours dans l'attente d'une affectation de vol dans l'espace.

Dans la vidéo de présentation produite par la Nasa, cette ingénieure spécialisée dans le nucléaire raconte comment elle a été marquée par les attentats du 11 septembre 2001. Et comment l'événement lui a donné envie de se consacrer à quelque chose « de grand » et de s'engager pour son pays. C'est ainsi qu'elle a rejoint la Navy.

Plus tard, lorsqu'elle a rencontré Kathryn Hire -- une astronaute de la promotion 1994 --, qui lui a raconté comment elle a participé à la construction de la Station spatiale internationale« une sorte de sous-marin dans l'espace », elle a eu le déclic pour ce métier auquel elle n'avait même jamais songé pour elle auparavant. Elle a postulé. Et la voilà aujourd'hui en passe de devenir, peut-être, la première femme à poser le pied sur la Lune !

Christina Koch © Nasa

Qui est Christina Koch ?

Pour devenir la première femme à marcher sur la Lune, Christina Koch -- née en janvier 1979 -- apparaît comme l'une des favorites. Elle a intégré le corps des astronautes de la Nasa en 2013. Depuis, elle a effectué plusieurs missions à bord de la Station spatiale internationale (ISS). Au total, elle a ainsi passé 328 jours dans l'espace. Elle a aussi pris part à 42 heures et 15 minutes de sorties extravéhiculaires. Parmi lesquelles la toute première « spacewalk » 100 % féminine. Une femme d'expérience !

« L'humanité est faite pour explorer », raconte-t-elle dans la vidéo de présentation produite par la Nasa. « Et lorsque nous travaillons ensemble, nous pouvons tout réussir. » Mais n'y voyez pas un excès d'orgueil. Car ce que cherche vraiment la jeune femme, c'est à ressentir dans l'infinité de l'espace, la place toute modeste qu'elle occupe.

Christina Koch a toujours voulu être astronaute. Elle qualifie aujourd'hui le moment où le rêve est devenu réalité de « moment le plus exquis » de sa vie, un moment où tout ce qu'elle avait appris au fil des années se réunissait pour prendre sens. « Réaliser vos rêves ? Vous aussi, vous pouvez y arriver. Il suffit de travailler dur. »

La Lune viendra-t-elle comme une cerise sur son gâteau ?

Nicole Mann © Nasa

Qui est Nicole Mann ?

Comme Christina Koch, Nicole Mann -- née en juin 1977 -- a intégré le corps des astronautes de la Nasa en 2013. Depuis, elle a travaillé au développement du Space Launch System (SLS), le lanceur le plus puissant de tous les temps. Celui qui, justement, devrait emmener les astronautes du programme Artemis vers la Lune.

« Mes plus grands héros, ce sont mes parents. Ils m'ont appris la persévérance et la discipline », explique Nicole Mann dans la vidéo de présentation produite par la Nasa. Ils lui ont donné les bases nécessaires à réaliser ses rêves. Parmi lesquels, devenir pilote de chasse pour le United States Marine Corps. Et celui un peu fou de devenir astronaute.

« Artemis, ce n'est plus de la science-fiction. C'est la réalité. Nous allons retourner sur la Lune. Et j'espère que cela inspirera les générations futures », conclut celle qui pourrait bien prochainement rentrer dans l'histoire comme la première femme à marcher sur la Lune.

Anne McClain © Nasa

Qui est Anne McClain ?

Anne McClain -- née en juin 1979 --, est la deuxième favorite pour devenir la première femme à poser le pied sur la Lune. Astronaute à la Nasa depuis 2013, elle totalise 204 jours dans l'espace, à bord de la Station spatiale internationale (ISS) et 13 heures et 8 minutes de sorties extravéhiculaires.

« Je n'écoute jamais cette petite voix qui dit que je ne peux pas réussir. Seulement celle qui dit : "si quelqu'un doit réussir, ça pourrait bien être toi". » Voilà ce que la jeune ingénieure en mécanique et en aéronautique issue d'un milieu modeste raconte dans la vidéo de présentation produite par la Nasa. « Et lorsque je regarde ce que j'ai accompli dans ma vie, je pense surtout aux personnes avec lesquelles j'ai accompli ces belles choses. Ces personnes qui vous aident à avoir toujours plusieurs coups d'avance. »

Pour elle, son attachement fort à la Terre est à mettre en parallèle avec sa volonté d'exploration de l'espace. « Pour voir ce qu'il y a plus loin. » Peut-être en commençant par la Lune...

Jessica Meir © Nasa

Qui est Jessica Meir ?

Jessica Meir -- née en juillet 1977 --, ce ne sont pas moins de 205 jours passés à bord de la Station spatiale internationale (ISS) et 21 heures et 44 minutes de sortie extravéhiculaire. Comme Christina Koch avec laquelle elle a participé à la première « spacewlak » 100 % féminine, elle a rejoint le corps des astronautes de la Nasa en 2013.

La jeune femme a toujours rêvé de devenir astronaute. À tel point qu'on la surnommait « space girl ». Mais elle se passionne aussi pour la biologie animale. Et pour le monde sous-marin. « Comme dans l'espace, lorsque vous êtes sous l'eau, vous vous déplacez dans un autre monde. Vous devez faire confiance à votre matériel et à votre équipe », explique-t-elle dans la vidéo de présentation produite par la Nasa.

Lorsqu'on lui a demandé, à l'âge de cinq ans, ce qu'elle voulait faire quand elle serait grande, elle a dessiné... un astronaute sur la Lune à côté du drapeau américain. Une vision du futur ?

Jasmin Moghbeli © Nasa

Qui est Jasmin Moghbeli ?

Jasmin Moghbeli -- née en juin 1983 -- est toujours dans l'attente d'une affectation de vol dans l'espace. Il faut dire qu'elle n'a été sélectionnée par la Nasa pour intégrer le corps des astronautes qu'en 2017. Et avoue dans la vidéo de présentation produite par la Nasa qu'elle a toujours un peu de mal à y croire.

« Enfant, je me pensais capable de tout et j'ai eu beaucoup de chance d'être entourée par des personnes qui m'ont toujours encouragée. Avoir des doutes, c'est naturel. L'important, c'est la façon dont vous vous comportez face à vos doutes. Ils doivent vous pousser à aller plus loin. »

Si cette ingénieure en aérospatiale veut aller sur la Lune, c'est d'abord... par curiosité ! Mais aussi comme une première étape vers Mars. Croisons les doigts pour elle.

Kate Rubins © Nasa

Qui est Kate Rubins ?

Kate Rubins -- née en octobre 1978 -- est astronaute à la Nasa depuis 2009. Elle totalise 115 jours à bord de la Station spatiale internationale (ISS) et 12 heures et 46 minutes de sorties extravéhiculaires.

Petite, Kate Rubins voulait être astronaute et biologiste. Alors, lors de ses missions à bord de l'ISS, elle a surtout étudié le comportement du corps humain dans l'espace. Elle est ainsi la première à avoir séquencé de l'ADN dans l'espace.

« Une fois que vous êtes allez dans l'espace, vous n'avez qu'une hâte : y retourner. Et la Lune apparaît comme une destination incroyable, commente Kate Rubins dans la vidéo de présentation produite par la Nasa. Y retourner pourrait apporter de la motivation et tout simplement de la joie aux habitants de la Terre ».

« Être un astronaute est un honneur et je le garde toujours à l'esprit. » Mais sans doute que devenir la première femme à marcher sur la Lune serait pour Kate Rubins un honneur encore plus grand !

Jessica Watkins © Nasa

Qui est Jessica Watkins ?

N'ayant été sélectionnée par la Nasa pour intégrer le corps des astronautes qu'en 2017, Jessica Watkins -- née en mai 1988 -- est dans l'attente d'une affection de vol dans l'espace.

La jeune femme apparaît comme une experte en géologie et en sciences de l'environnement. Elle a notamment étudié des phénomènes qui se produisent à la surface de Mars. La planète rouge : une passion pour elle. Et ce qui lui plait le plus dans son travail, nous explique-t-elle dans la vidéo de présentation produite par la Nasa, c'est « de réunir les pièces d'un puzzle pour écrire une histoire. » Un peu comme elle raconte être parvenue à atteindre ses rêves, « en mettant chaque jour, un pied devant l'autre. »

Ce que Jessica Watkins met avant tout en avant, c'est le travail d'équipe. Elle l'a appris en pratiquant le rugby, un sport dans lequel chacun met ses qualités et ses expériences différentes au service du groupe. « Allez sur Lune, ça ne se fait pas tout seul. Nous aurons besoin les uns des autres pour y parvenir. » Un bel état d'esprit pour celle qui deviendra peut-être la première femme à poser le pied sur la Lune.

Stéphanie Wilson © Nasa

Qui est Stephanie Wilson ?

Stephanie Wilson -- née en septembre 1966 -- est la doyenne de l'équipe. Elle a intégré le corps des astronautes de la Nasa en 1996.

Ingénieure de formation, elle a participé à plusieurs missions d'assemblage et de réapprovisionnement de la Station spatiale internationale (ISS) pour une durée totale de présence dans l'espace de plus de 40 jours.

« Chaque vol est une expérience spéciale, confie Stephanie Wilson dans la vidéo de présentation produite par la Nasa. Et le plus incroyable, c'est la sensation que nous avons depuis là-haut, d'une planète apaisée et d'une humanité unifiée ».

Ce qu'elle cherche avant tout, c'est à résoudre les problèmes qui se posent à elle. De manière à ce que tout le monde puisse en profiter. À partager son expérience avec les plus jeunes. Mais au moment crucial, elle deviendra peut-être la première femme à marcher sur la Lune.

Laquelle d'entre ces femmes entrera bientôt dans l'histoire ? Les paris sont ouverts...

Pour en savoir plus

Nasa : qui sera la première femme à marcher sur la Lune ?

Depuis le 21 juillet 1969, Neil Armstrong est et restera à jamais connu comme le premier être humain à avoir posé le pied sur la Lune. La Nasa a d'ores et déjà annoncé qu'elle enverrait, d'ici 2024, de nouveaux Hommes sur notre satellite naturel. De nouveaux hommes... et vraisemblablement, une femme !

Article de Nathalie Mayer paru le 26/06/2019

Valentina Vladimirovna Terechkov a été la première femme à effectuer un vol dans l’espace. C’était du 16 au 19 juin 1963. Quel sera le nom de celle qui sera la première à poser le pied sur la Lune ? Il faudra encore attendre un peu pour le savoir. © Sergey Nivens, Fotolia

Il y a 50 ans, des femmes ont pris part au programme Apollo. Margaret Hamilton, par exemple. Cette mathématicienne avait la charge de développer le système de guidage embarqué à bord de la mission Apollo 11. Sans elle -- et les programmes de récupération qu'elle avait pris soin d'intégrer à son logiciel --, Eagle se serait probablement crashé sur la Lune.

Des femmes à des postes clés donc. Mais des femmes qui restent toujours dans l'ombre. Jusqu'à aujourd'hui. Car la Nasa, qui prévoit de retourner sur la Lune d'ici 2024, envisage cette fois d'y envoyer au moins une femme.

Le programme développé par la Nasa afin de renvoyer des humains sur la Lune a été baptisé Artémis, du nom de la sœur jumelle d’Apollo. Comme un clin d’œil à la féminisation de l’exploration spatiale. Ici, les douze femmes astronautes de la Nasa parmi lesquelles devrait se trouver celle qui sera la première à poser le pied sur la Lune (d'en haut à gauche à en bas à droite) : Stephanie Wilson, Jessica Meir, Kristina Koch, Kathleen Rubins, Sunita Williams, Megan McArthur, Shannon Walker, Tracy Caldwell Dyson, Jeanette Epps, Anne McClain, Nicole Mann, Serena Aunon-Chancellor © Handout, Robert Markowitz, James Blair, Nasa

12 candidates pour une seule place dans la mission Artémis

Elle sera vraisemblablement sélectionnée parmi les douze astronautes femmes que compte aujourd'hui l'Agence spatiale américaine. La proximité de l'échéance laisse en effet penser que la Nasa préfèrera s'appuyer sur une femme expérimentée plutôt que sur une future débutante. Et c'est plus exactement parmi les quatre femmes de la 21e promotion d'astronautes de la Nasa que l'heureuse élue devrait se trouver.

Anne McClain, qui séjourne actuellement à bord de la Station spatiale internationale (ISS), et Christina Koch, qui s'apprête à battre le record du plus long séjour féminin dans l'espace, sont les favorites. Toutes les deux ont déjà été à deux doigts de constituer la première équipe 100 % féminine à effectuer une sortie spatiale.

La Nasa reste cependant très secrète lorsqu'il s'agit d'aborder son processus de sélection. Tout ce que l'on sait, c'est que les profils des quatre membres d'équipage -- dont deux iront marcher sur la Lune -- devront au final être complémentaires.


Nasa : la prochaine personne à marcher sur la Lune sera sans doute une femme

Article de Futura avec l'AFP-Relaxnews paru le 13/03/2019

Alors que les douze astronautes à avoir marché sur la Lune étaient exclusivement des hommes, le prochain humain à fouler le sol lunaire devrait être une femme, annonce la Nasa, qui fait la même prédiction pour Mars.

L’astronaute italienne Samantha Cristoforetti détient, pour l'heure encore, le record du plus long séjour dans l’espace pour une femme. © Nasa, ESA

Les femmes partent à la conquête de l'espace : c'est le message qu'a voulu faire passer ce mardi, l'administrateur de l'agence spatiale américaine. « Il est probable que la prochaine personne sur la Lune sera une femme. Et la première personne sur Mars sera aussi probablement une femme », a ainsi annoncé Jim Bridenstine dans l'émission Science Friday de la radio américaine WNYC, à l'occasion de la Journée internationale des femmes.

Le chef de la Nasa a également rappelé que le 29 mars, pour la première fois de l'Histoire, deux femmes astronautes effectueront une sortie depuis la Station spatiale internationale. Jamais une sortie spatiale n'avait été 100 % féminine jusqu'à présent. Les deux astronautes, Anne McClain et Christina Koch, procèderont à des opérations de maintenance. « La Nasa s'engage à avoir un éventail large et divers de talents, et nous avons hâte que la première femme soit sur la Lune », a conclu Jim Bridenstine.
 

La Nasa prépare un retour sur la Lune en 2028. © Nasa, YouTube

Retour sur la Lune en 2028

De nombreuses femmes ont été dans l'espace depuis la Soviétique Valentina Terechkova en 1963, et la Nasa compte de nombreuses astronautes. Mais les douze astronautes à avoir marché sur la Lune lors des missions Apollo entre 1969 et 1972, étaient exclusivement des hommes. Depuis, aucun humain n'est retourné sur la Lune. La Nasa est en train de construire la fusée la plus puissante de tous les temps, le Space Launch System (SLS), et une capsule baptisée Orion, pour le retour des humains sur la Lune en 2028. Quant à Mars, une mission habitée est prévue « dans les années 2030 ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !