Dans notre Système solaire, il n’y a — a priori — qu’une seule planète habitable : la Terre. Mais des chercheurs avancent aujourd’hui que d’autres étoiles pourraient héberger jusqu’à sept exoterres… en l’absence de planète géante.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview : les exoplanètes sont-elles habitées ? Il pourrait y avoir au moins 100 milliards de planètes simplement dans notre galaxie. Difficile d’imaginer qu’aucune ne puisse abriter la vie. Le Cnes a interviewé Michel Viso, responsable des programmes d’exobiologie, afin qu’il nous parle des conditions d'apparition de la vie dans l'univers.

Combien d'exoterresexoterres peut-on s'attendre à trouver autour d'une étoile ? C'est en observant le système planétaire de Trappist-1 que les astronomes de l’université de Californie à Riverside (États-Unis) se sont posé la question. Dans la zone habitable de la naine rougenaine rouge, située à quelque 39 années-lumièreannées-lumière de notre TerreTerre, en effet, orbitent trois planètes semblables, en massemasse et en taille, à la nôtre.

Ils ont donc développé un système de modèles leur permettant de simuler des systèmes incluant des planètes de tailles différentes en orbiteorbite autour de leur étoile. Un algorithme a ensuite aidé à comprendre comment les planètes interagissent entre elles au fil de millions d'années. Résultat : certaines étoilesétoiles peuvent supporter jusqu'à sept exoterres. « Au-delà, les planètes apparaissent trop proches les unes des autres et leurs orbites deviennent instables », précise Stephen Kane, astrobiologiste à l'université de Californie dans un communiqué.

Jupiter en trouble-fête

Même notre SoleilSoleil serait a priori susceptible d'héberger six planètes de type terrestre dans sa zone habitable. Alors pourquoi n'y en a-t-il qu'une seule ? Selon les chercheurs, c'est JupiterJupiter qui est à blâmer. « Cette planète est tellement massive -- deux fois et demie la masse de toutes les autres planètes du Système solaireSystème solaire réunies -- qu'elle perturbe les orbites », avance Stephen Kane.

Reste maintenant à identifier les étoiles autour desquelles pourraient orbiterorbiter plusieurs exoterres. C'est le cas, par exemple, de Beta CVn, une étoile de la constellationconstellation des ChiensChiens de chasse, située à 27 années-lumière de nous seulement, et qui n'héberge pas de planète semblable à Jupiter. Objectif : faire de ces étoiles, des cibles privilégiées des instruments qui, demain, chercheront des traces de vie dans l’Univers.