Sciences

E.T. : Seti a épié les émissions radio et laser de l'étoile KIC 8462852

ActualitéClassé sous :exobiologie , seti , optical Seti

Carl Sagan avait bien compris que la découverte et finalement l'entrée en contact avec une civilisation extraterrestre avancée pourraient changer radicalement l'humanité, peut-être pour le mieux. Il n'est donc pas étonnant que le programme Seti se soit tout dernièrement penché sur le cas étrange de l'étoile KIC 8462852.

Une vision d'artiste d'une sphère de Dyson en cours de construction (ou en train de se détruire) autour d'une étoile ayant donné naissance à une civilisation technologique gourmande en énergie. © Paul Duffield

L'étoile de Tabby, nommée en l'honneur de l'astrophysicienne Tabetha S. Boyajian qui a mené l'équipe ayant étudié l'étoile KIC 8462852, fait beaucoup parler d'elle depuis octobre 2015. Il ne s'agit pourtant que d'une étoile a priori très ordinaire puisque encore sur la séquence principale et située dans la constellation du Cygne, à environ 1.480 années-lumière du Soleil. Avec une magnitude apparente de 11,7, elle n'est même pas visible à l'œil nu.

Mais sous le regard du télescope spatial Kepler, KIC 8462852 s'est révélée bien étrange. Sa courbe de luminosité varie de façon plutôt erratique et surtout peut fortement diminuer, jusqu'à 22 %. Tout se passe comme si un corps céleste de taille importante transitait de façon apériodique devant l'étoile, bloquant sa luminosité. Il ne peut s'agir d'une autre étoile et pas non plus d'une exoplanète. Une planète de la taille Jupiter, en effet, ne provoquerait des baisses de la courbe de lumière de l'étoile de Tabby que d'environ 1 % et, surtout, périodiquement.

Une hypothèse fascinante a finalement été proposée. Nous observerions la construction par une civilisation E.T. avancée d'une sphère de Dyson. Probablement sous forme de super IA et utilisant des machines de Von Neumann autoréplicatives, cette civilisation serait en train d'entourer son étoile d'une coque absorbant sa lumière pour conduire des projets qui nous sont insondables.

Membre éminent du célèbre Seti Institute, l'astronome Seth Shostak a cependant rapidement rappelé que cette idée était loin d'aller de soi. « L'histoire de l'astronomie nous apprend que chaque fois que nous pensions avoir trouvé un phénomène dû à l'activité d'une civilisation extraterrestre, nous avions tort. » Il a toutefois ajouté : « Bien qu'il soit très probable que l'étrange comportement de cette étoile soit dû à la nature et pas à des aliens, il est prudent de le vérifier ».

Une vidéo pour la promotion de la recherche de civilisations E. T. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle avec deux barres horizontales en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître, si ce n'est pas déjà le cas. En cliquant ensuite sur l'écrou à droite du rectangle, vous devriez voir l'expression « Traduire les sous-titres ». Cliquez pour faire apparaître le menu du choix de la langue, choisissez « Français », puis cliquez sur « OK ». © Breakthrough Initiatives, YouTube

Optical Seti branche Tabby sur écoute

Le cas de KIC 8462852 prend singulièrement du relief depuis le récent lancement par le milliardaire Yuri Milner du projet Breakthrough Initiative. Il consiste à financer les recherches du programme Seti sur 10 ans à hauteur de 100 millions de dollars (environ 92 millions d'euros au cours actuel). Il comporte deux parties. La première, et la plus importante, le Breakthrough Listen, consistera à tenter de détecter des émissions de civilisations E. T. dans le domaine radio mais aussi sous forme d'impulsions laser. L'idée que des extraterrestres pourraient préférer communiquer sur des distances interplanétaires, voire interstellaires, en utilisant des lasers est ancienne. Elle a déjà été formulée par Schwartz et Townes en 1961, soit un an après l'invention du laser par Townes et deux ans après que Cocconi et Morrison ont proposé le concept de base du programme Seti.

Au début des années 1990 va ainsi voir le jour Optical Seti, c'est-à-dire la recherche de civilisations extraterrestres par d'autres moyens que les radiotélescopes. Il s'agissait plus précisément de chercher des émissions dans une bande spectrale correspondant grossièrement à la bande visible - d'où le nom d'Optical Seti. De nos jours, ces recherches sont conduites du proche infrarouge à l'ultraviolet.

En pratique, les observations de Radio Seti ont visé l'étoile de Tabby avec les 42 antennes de 6 m de diamètre de l'Allen Telescope Array situé environ 500 kilomètres au nord de San Francisco. Des fréquences entre 1 Hz et 10 GHz ont ainsi été écoutées. Elles auraient pu révéler un signal spécifiquement consacré à manifester la présence d'une civilisation E.T. autour de KIC 8462852 pour les autres formes d'intelligences avancées dans la Voie lactée. Mais selon les chercheurs, ces fréquences trahiraient aussi des faisceaux de micro-ondes utilisés par des vaisseaux interplanétaires.

Aucune émission n'a été détectée mais seules celles particulièrement puissantes et bien collimatées dans notre direction pouvaient l'être, ce qui veut dire qu'aucune conclusion ferme quant à l'inexistence d'E.T. occupés à construire une sphère de Dyson ne peut en être tirée. Un article sur cette étude a été posté sur arXiv, ainsi qu'un second concernant l'Optical Seti.

Sur six nuits, entre le 29 octobre et le 28 novembre 2015, des observations ont été conduites en utilisant un télescope de type Newton de 50 cm de diamètre équipant le Boquete Optical SETI Observatory au Panama. Simultanément et au cours de trois de ces nuits, le Allen Telescope Array a fait de même.

Pour le moment, aucun signal n'a été détecté. On peut donc toujours penser que le comportement étrange de KIC 8462852 est bien dû à des fragments de grosses comètes... comme le pensent la plupart des astronomes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi