Sciences

Les médicaments contre le rhume dangereux ?

ActualitéClassé sous :E2014

Et s'il fallait éviter l'automédication en cas de rhume ? L'association 60 millions de consommateurs accuse dans son magazine les médicaments vendus sans ordonnance d'être parfois plus dangereux que la maladie contre laquelle ils sont utilisés.

Les rhumes sont fréquents à l'arrivée de l'hiver. Le premier réflexe est souvent d'aller à la pharmacie pour se procurer de quoi calmer les symptômes. Mais est-ce une bonne idée ? Pas forcément, d'après 60 millions de consommateurs. © Mcfarlando, Wikimédia Commons, cc by 2.0

Atchoum ! Avec les premiers froids hivernaux, les rhumes sont à la fête. Les virus profitent de la baisse des températures pour sévir. Sans gravité aucune, seulement l'inconfort d'un nez encombré, d'une toux récurrente et parfois d'un léger mal de tête. Pour calmer les symptômes, il existe de nombreux médicament accessibles sans ordonnance en pharmacie. Mais le magazine 60 millions de consommateurs dénonce dans son édition du 23 janvier l'automédication contre les rhinopharyngites : le remède peut se révéler plus dangereux que le mal.

L'association a passé au crible 33 médicaments vendus sans ordonnance contre le rhume. Et invite les malades à éviter de pratiquer l'automédication, du fait du danger qu'elle peut représenter. En tout, 60 millions de consommateurs a placé 14 de ces médicaments sur liste noire qu'elle ne veut plus voir dans les rayons des officines.

Contre le rhume : le sérum physiologique

Parmi les traitements incriminés, certaines des molécules les plus célèbres, comme la pseudoéphédrine d'Actifed, d'Humex ou de Dolirhume, dont on connaît les risques pour les personnes concernées par les maladies cardiovasculaires. L'ibuprofène contenue dans le Rhinadvil ou le Nurofen n'est pas exempt de toutes complications, au niveau gastrique, dermatologique ou rénal. Il existe aussi des problèmes d'interactions avec certains principes actifs. C'est aussi l'argument avancé pour limiter la consommation d'antihistaminiques, comme Humex ou Fervex, qui, au passage, exposent à de la somnolence et se révèlent généralement inutiles, sauf en cas de rhinite allergique.

Le fait est que ces médicaments ne traitent que les symptômes du rhume, et non la cause. Or, la maladie persiste entre 7 et 10 jours quoi qu'il arrive et ne présente aucun danger. Pourquoi s'y exposer ? Selon 60 millions de consommateurs, la meilleure façon de se soulager, c'est d'utiliser un sérum physiologique isotonique ou à base d'eau de mer.

Cela vous intéressera aussi