La constellation Kinéis sera entièrement dédiée aux objets connectés, dont les balises Argos. © Kinéis

Sciences

Kinéis, la première constellation européenne de nanosatellites pour l’Internet des objets

ActualitéClassé sous :Constellation de satellites , internet des objets , objets connectés

Évoquée lors de la conférence 2017 World Satellite Business Week d'Euroconsult, la constellation de satellites qui pourrait succéder au système Argos à l'horizon 2021 a été officialisée il y a quelques jours. Constituée de 20 nanosatellites, elle sera réalisée par Kinéis, une nouvelle filiale de Collecte Localisation Satellites (CLS) créée avec le soutien du Centre national d'études spatiales (Cnes). Et elle ne se contentera pas uniquement de suivre la migration des animaux.

L'Internet des objets est une des révolutions industrielles attendues ces prochaines années, avec environ 30 milliards d'objets connectables en circulation d'ici 2020. Or, 90 % de la surface du globe est non connectée. Pour offrir une couverture mondiale à ces objets, CLS (les balises Argos), avec le soutien du Cnes, vient d'annoncer la création de Kinéis.

Cette start-up française (cocorico !), nouvel acteur du New Space, fait le pari de permettre à tous ces objets de dialoguer ou échanger des données entre eux en réalisant une constellation de nanosatellites inédite. Celle-ci doit succéder au système Argos, et elle ne se contentera pas de suivre uniquement la migration des animaux.

Elle utilisera une technologie de communication inédite, développée sur mesure pour les objets connectés. Elle sera conçue par Thales Alenia Space, qui s'appuiera sur Nexeya pour la fabrication des plateformes des nanosatellites et sur Syrlinks pour son support dans la conception et la construction de l'instrument. Elle sera placée en orbite à l'horizon 2021.

Prototype du nanosatellite Angels, du Cnes, sur lequel s'appuieront Thales Alenia Space et ses partenaires pour réaliser les satellites de la constellation Kinéis. © Kinéis

Démocratiser l'Internet des objets

Comme le souligne Alexandre Tisserant, directeur du projet, Kinéis « fournira une connectivité unique, universelle, entièrement dédiée à l'industrie des objets connectés. Chaque objet équipé d'un modem Kinéis pourra être localisé et transmettre des données où qu'il se trouve, quelles que soient les conditions. La connectivité Kinéis est simple à intégrer, basse consommation, fiable et proposée à un coût très compétitif la rendant accessible à tous ».

Le principal objectif de Kinéis est donc de démocratiser l’Internet des objets. Celle-ci doit permettre, d'ici 2030, à plusieurs millions d'objets, dont les actuelles et futures balises Argos, d'être connectés où qu'ils se situent à la surface du globe.

Enfin, cette constellation se veut complémentaire des acteurs existant dans le domaine des télécommunications, qu'ils soient terrestres ou satellitaires. Il faut savoir qu'aujourd'hui, 90 % de la surface du globe est non connectée ou connectée à des coûts souvent prohibitifs, sans mentionner la complexité d'usage.

Les besoins sont pourtant déjà présents. Voici quelques exemples. Un conteneur est perdu : comment le retrouver ? Il convoie des produits périssables : comment maîtriser sa température à distance ? Un bateau de pêche artisanale connaît une avarie moteur : comment lui permettre d'émettre un SOS et comment le localiser pour le secourir ? Un randonneur au Népal souhaite partager son itinéraire complet, en temps réel, avec sa communauté : comment peut-il publier son parcours ? Logistique, pêche, agriculture ou encore loisirs de plein air sont autant de secteurs demandeurs d'une connectivité mondiale abordable.

  • Kinéis est une filiale que vient de créer CLS (les fameuses balises Argos) avec le soutien du Cnes.
  • Kinéis officialise la première constellation européenne de nanosatellites.
  • Cette constellation sera mise en orbite dès 2021.
  • Kinéis fait le pari de permettre, d’ici 2030, à plusieurs millions d’objets d’être connectés où qu’ils se situent à la surface du globe.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi