Pour la première édition du concours La preuve par l’image en France, le CNRS a invité ses équipes de chercheurs à déposer leurs meilleures photos illustrant leur travaux. Des images spectaculaires prises sous l’œil des microscopes, mais aussi issues des recherches de terrain bien loin des laboratoires.

Cela vous intéressera aussi

Après Ma thèse en 180 secondes, le CNRS lance un nouveau concours photo « La preuve par l’image », en partenariat avec l'Association francophone pour le savoir (Acfas), œuvrant pour construire un pont entre la science et le grand public. Ce concours, qui a déjà acquis une belle renommée au Québec, débarque cette année en France. Le CNRS a invité ses chercheurs à déposer leur plus belle image issue de leurs travaux de recherche, d'expériences scientifiques ou de recherches sur le terrain. Sur les 200 clichés reçus, 20 lauréats ont été distingués par le jury composé de professionnels de l'image et de scientifiques.

Bouquet de bulles

Ces bulles d'oxygèneoxygène sont en ascension dans un liquideliquide initialement au repos et confiné entre deux plaques de verre. L'oxygène, qui s'est échappé des bulles, réagit avec la dihydrorésorufine incolore (une moléculemolécule contenue dans le liquide) pour former de la résorufine de couleurcouleur rose. Ce type de photo permet aux chercheurs de mesurer avec précision les concentrations en oxygène dissous autour d'une bulle et tout au long de sa trajectoire dans la phase liquide.

  • Domaine : écoulement des fluides
  • Technique photo utilisée : smartphone
  • Taille : 30 cm
Bouquet de bulles. © Francisco Felis, FERMaT, LGC, IMFT, TBI, RWTH Aachen, CNRS Photothèque
Bouquet de bulles. © Francisco Felis, FERMaT, LGC, IMFT, TBI, RWTH Aachen, CNRS Photothèque

Impact à deux balles

On croirait voir le cratère d'un volcanvolcan pris d'un satellite ; il s'agit en fait de la surface d'une pièce de deux centimes bombardée par des tirs de Libs (spectroscopie de plasmaplasma induit par laserlaser). Cet instrument permet de révéler les dimensions, la structure ou la composition d'un objet ou de concrétionsconcrétions qui se forment sur les grottes, susceptibles de recouvrir les peintures rupestres.

  • Domaine : archéométrie
  • Technique photo utilisée : microscopie confocale
  • Taille : 800 micronsmicrons en grande diagonale
Impact à deux balles. © Alain Queffelec, Léna Bassel, Pacea, CNRS Photothèque
Impact à deux balles. © Alain Queffelec, Léna Bassel, Pacea, CNRS Photothèque

Mémoire de glace

Perchés à plus de 6.300 mètres d'altitude, les chercheurs s'apprêtent à extraire une carotte de glace de l'Illimani, en Bolivie. Après deux semaines d'expédition dans des conditions extrêmes, ils doivent se dépêcher de collecter les poussières, bactériesbactéries et autres gazgaz piégés dans la glace avant qu'elle ne fonde. L'étude de ces carottes permet de retracer le climat sur près de 18.000 ans.

  • Domaine : glaciologie
  • Technique photo utilisée : appareil photo
Mémoire de glace. © Bruno Jourdain, IGE, CNRS Photothèque
Mémoire de glace. © Bruno Jourdain, IGE, CNRS Photothèque

L’arabette contre-attaque

Ce curieux bonhomme est un trichometrichome, un minuscule poil unicellulaire de l'Arabette des damesArabette des dames, ici grossi 400 fois. À la surface de la feuille, ces trichomes forment un bouclier pileux contre les bio-agresseurs. La plante sécrète de la callose, en bleu sur l'image qui se dépose tout le long du trichome à l'intérieur de la cellule. Cette substance augmente la résistance de ses feuilles, ce qui les rend moins tendres pour les microbesmicrobes ou les insectesinsectes.

  • Domaine : immunitéimmunité des plantes
  • Technique photo utilisée : microscopie confocale
  • Taille : 0,3 mm
L’arabette contre-attaque. © Elodie Noirot, DImaCell, Inra, CNRS Photothèque
L’arabette contre-attaque. © Elodie Noirot, DImaCell, Inra, CNRS Photothèque

Vol au dessus d’une nécropole

Nous sommes ici sur l'île de Saï, située sur le Nille Nil au nord du Soudan. Elle accueille la grande nécropole Kerma, qui regroupe des milliers de tombes, dont certaines appartiennent vraisemblablement à des princes chargés de la défense des frontières septentrionales du royaume. Certaines sépulturessépultures, remarquablement conservées, font près de 90 mètres de diamètre. Cette nécropolenécropole, qui date de 2.500 ans avant J.C, est un joyau de la Nubie ancienne.

  • Domaine : archéologie
  • Technique photo utilisée : appareil photo monté sur drone
  • Taille : 2,61 hectares
Vol au dessus d’une nécropole. © Thomas Nicq, Halma, CNRS Photothèque
Vol au dessus d’une nécropole. © Thomas Nicq, Halma, CNRS Photothèque

Cortège planétaire

Deux fois plus massive que notre SoleilSoleil, la jeune étoileétoile AB Aurigae n'est âgée que de trois millions d'années. À 450 années-lumièreannées-lumière de la TerreTerre, elle est en train de former un cortège planétaire avec, en bleu les traces de monoxyde de carbonemonoxyde de carbone, et en rouge, un immense anneau de poussière qui s'étend sur deux fois la distance Soleil-Neptune. Le nuagenuage de gaz est sculpté en spirale par l'interaction gravitationnelle des planètes, trop peu lumineuses pour être détectées.

  • Domaine : astrophysique
  • Technique photo utilisée : interférométrieinterférométrie millimétrique avec l'instrument Alma au Chili
  • Taille : environ 30 unités astronomiquesunités astronomiques (1 au = distance Terre-Soleil)
Cortège planétaire. © Ya-Wen Tang, Alma, LAB, CNRS Photothèque
Cortège planétaire. © Ya-Wen Tang, Alma, LAB, CNRS Photothèque

Vision du globe

Voici l'une des toutes premières images d'un œilœil de souris et de ses vaisseaux dans leur organisation naturelle. Une prouesse rendue possible grâce à une nouvelle technique d'imagerie appelée transparisation, où l'on utilise des solvantssolvants pour rendre l'œil transparenttransparent. Seuls, les vaisseaux sanguins restent visibles, ici marqués par immunofluorescence, et apparaissant en violet. En blanc, on aperçoit le cristallin. Étudiée en 3D, la vascularisation oculaireoculaire temporaire est essentielle pour comprendre les mécanismes sous-jacents à des pathologiespathologies complexes de l'œil.

  • Domaine : angiogénétique
  • Technique photo utilisée : ultramicroscope à feuillet de lumière
  • Taille : 2 mm pour l'œil
Vision du globe. © Marie Darche, Institut de la Vision, CNRS Photothèque
Vision du globe. © Marie Darche, Institut de la Vision, CNRS Photothèque

Tubes turbulents

Cette forêt de tubes, éclairée à la lueur d'une nappe laser verte horizontale et immergée dans un bassinbassin hydraulique, simule l'effet d'une végétation dense sur un courant marin. Elle s'étend dans la plateforme tournante Coriolis à Grenoble, et sert à étudier le débitdébit sortant des fleuves et des déversements dans les océans. Ces rejets, transportant des polluants et des sédimentssédiments, ont une incidenceincidence importante sur les écosystèmes aquatiques.

  • Domaine : mécanique des fluides
  • Technique photo utilisée : caméra scientifique
  • Taille : les tubes de 2 cm de diamètre sont espacés de 10 cm
Tubes turbulents. © Samuel Viboud, Legi, CNRS Photothèque
Tubes turbulents. © Samuel Viboud, Legi, CNRS Photothèque

Forêt photonique

Sous cet abat-jour, se cache un microdisque avec son chapeau en nitrurenitrure d'éléments III et posé sur une puce de siliciumsilicium. Ces matériaux peuvent émettre de la lumière dans le spectrespectre du visible et dans l'ultravioletultraviolet. La lumière bleuelumière bleue émise permet notamment de produire de l'éclairage à forte brillance utilisé dans des projecteursprojecteurs très lumineux comme les phares de voiture.

  • Domaine : nanophonique
  • Technique photo utilisée : microscopie électronique à balayage
  • Taille : 3 micromètres
Forêt photonique. © Farsane Tabataba-Vakili, C2N, CNRS Photothèque
Forêt photonique. © Farsane Tabataba-Vakili, C2N, CNRS Photothèque

Empreinte écarlate

Cette empreinte en résine réplique le plus finement possible la géométrie des réseaux vasculaires du corps humain, afin d'observer au microscope le trajet des globules rougesglobules rouges dans les artériolesartérioles, les capillaires et les veinules. L'objectif des chercheurs est d'étudier l'écoulement sanguin du point de vue de la physiquephysique et de mieux comprendre les liens possibles entre cette microcirculation et la nécrose des tissus après un accident vasculaire cérébralaccident vasculaire cérébral.

  • Domaine : physique des écoulements sanguins
  • Technique photo utilisée : microscopie électronique à balayage
  • Taille : 2 x 3 mm
Empreinte écarlate. © Benoit Charlot, IES, CNRS Photothèque
Empreinte écarlate. © Benoit Charlot, IES, CNRS Photothèque