Déploiement à une vitesse supersonique d'un parachute de test pour la mission Mars 2020 de la Nasa. © Nasa / JPL-Caltech

Sciences

Mars 2020 : le parachute supersonique du rover réussit son dernier test

ActualitéClassé sous :atterrissage martien , Mars 2020 Rover , exploration martienne

Avec la mission Mars 2020, la Nasa doit relever deux défis : poser la charge utile la plus lourde jamais envoyée sur Mars et viser un atterrissage de précision en prévision de la mission de retour d'échantillons martiens. Le parachute de la mission va donc jouer un grand rôle. Et pour s'assurer qu'il se déploiera correctement sans se déchirer, la Nasa en a testé plusieurs, de conceptions différentes. Le modèle retenu a été testé il y a quelques jours dans le cadre du programme Aspire (Advanced Supersonic Parachute Inflation Research Experiment).

Pour poser le rover Mars 2020, qui doit décoller de Terre début 2020, la Nasa prévoit d'utiliser un système d'atterrissage similaire à celui de Curiosity mais avec comme grande différence que Mars 2020 réalisera un atterrissage de précision pour préparer le retour d'échantillons martiens. En effet, il pourra ouvrir son parachute au moment jugé le plus opportun en tenant compte de deux paramètres : sa position et sa vitesse. Cela doit contribuer à réduire l'ellipse d'atterrissage de plus de 50 % et donc viser un site d'atterrissage plus précis.

Essai réussi de déploiement d'un parachute de test, similaire à celui qui sera utilisé pour poser sur Mars le rover Mars 2020. © Nasa / JPL-Caltech

Malgré le succès de l'atterrissage de Curiosity en août 2012, notamment freiné par son parachute de 20 mètres de diamètre et long de 50 mètres - le plus grand jamais réalisé pour un vol extraterrestre -, ce parachute ne sera pas réutilisé tel quel. Un nouveau a été développé, encore plus résistant, pour tenir compte de deux nouveaux paramètres par rapport à la mission Mars Sciences Laboratory.

La mission la plus lourde jamais envoyée sur Mars

Mars 2020 est la mission qui transportera la charge utile la plus lourde jusqu'à présent à la surface de Mars. À cela s'ajoute que du fait de l'atterrissage de précision recherché et quelle que soit l'altitude à laquelle le parachute va se déployer, la force de freinage générée, dans un flux supersonique, ne doit évidemment pas provoquer un claquement trop fort. Claquement qui risquerait de le déchirer voire le contraindre à partir en vrille.

Pour s'assurer que cela ne sera pas le cas, et après avoir testé différents types de parachutes, la Nasa et le JPL ont porté leur choix sur un parachute qui a récemment été testé avec une charge utile record de 38 tonnes. Cette masse est la plus lourde jamais utilisée avec un parachute supersonique ; elle est à comparer aux trois tonnes du véhicule de rentrée, de l'étage de descente et du rover à poser sur Mars.

Pour réaliser ce test, le JPL et la Nasa ont utilisé une fusée Black Brant IX de 17,7 mètres qui a largué un parachute à 38 kilomètres d'altitude, à la vitesse de Mach 1,8. Ce dernier s'est ouvert en seulement quatre dixièmes de seconde. À cette altitude, la densité de l'atmosphère terrestre est similaire à celle de l'atmosphère martienne à 10 kilomètres, altitude à laquelle le parachute du rover se déploiera à une vitesse supersonique. Sur Terre, à 10 kilomètres d'altitude, l'atmosphère est 100 fois plus dense que celle de Mars à la même altitude.

  • Le parachute qu'utilisera Mars 2020 a été testé aux vitesses supersoniques auxquelles il sera confronté sur Mars.
  • Mars 2020 est la mission la plus lourde jamais envoyée sur Mars. Elle vise un atterrissage inédit de précision.
  • Son lancement est prévu à l'été 2020 avec un atterrissage en février 2021.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi