La planète la plus proche du jeune Soleil est victime d'une terrible collision. Une grande partie de la matière des deux corps sera éjectée, ne laissant qu'un noyau incandescent. Mercure prendra alors, aux cratères près, le visage qu'elle a aujourd'hui. © Discovery Science

Sciences

En vidéo : la formation chaotique des planètes

ActualitéClassé sous :Astronomie , Discovery Channel , Discovery Science

Les planètes telluriques et les lunes du Système solaire, par leurs cicatrices, témoignent d'un passé mouvementé, fait d'innombrables collisions. Un documentaire de Discovery Science, Les clés de l'univers, montre en images pourquoi les planètes diffèrent tant entre elles : parce qu'elles n'ont pas connu les mêmes catastrophes.

Les planètes du Système solaire sont nées de cataclysmes  La Terre et les autres planètes tournant autour du Soleil sont nées dans la tourmente, au hasard des collisions successives. C'est ce que nous décrit cet épisode de la série Les clés de l'univers proposé par la chaîne Discovery Science. 

Quelle histoire, le Système solaire ! Tourmentée, longue et complexe, elle commence cependant à être retrouvée pièce par pièce par les astronomes qui la lisent dans les comètes, les astéroïdes et les planètes telluriques ou les satellites des géantes gazeuses, mais aussi dans les simulations sur ordinateur. Sa genèse elle-même peut se comprendre en observant les nébuleuses gazeuses, qui sont autant de cocons à étoiles.

Lorsque le gaz se condense, l'astre n'est pas encore allumé que des poussières s'accumulent déjà autour de lui en un disque tourbillonnant. L'accrétion de cette matière en agglomérats de plus en plus gros finit par produire des planétésimaux. C'est cette histoire que nous raconte cet opus de la série Les clés de l'univers, diffusée sur Discovery Science.

Non loin du Soleil, il y a 4,4 milliards d'années, un corps massif, Théia, percute une jeune planète. De la collision naîtront la Terre et la Lune. © Fahad Sulehria

Cent bébés planètes aux débuts du Système solaire

Chacune des planètes que nous connaissons aujourd'hui a connu un destin particulier, au gré des collisions, petites ou grandes. Cette construction fut chaotique, puisqu'il y avait à l'origine une centaine de « bébés planètes ». Voilà pourquoi les quatre sœurs telluriques, Mercure, Vénus, la Terre et Mars, sont si différentes. Mercure, nous explique-t-on dans cet épisode, doit peut-être sa petite taille actuelle à un énorme choc.

Plus grande qu'actuellement à la fin de l'accrétion, elle aurait subi une collision avec un corps massif et une partie de la matière aurait été éjectée, sous forme d'astéroïdes. Seule serait restée en orbite la partie centrale que nous appelons Mercure. Ces bousculades terminées, le Système solaire, à peu près calmé, a pris sa forme actuelle.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !