Sciences

En vidéo : les doubles couchers de Soleil seraient la règle dans l'Univers

ActualitéClassé sous :Astronomie , coucher de soleil , exoplanète

L'Univers est décidément plein de surprises. D'après les études faites à l'aide du satellite Spitzer de la NASA, les doubles couchers de Soleil comme ceux que contemple Luke Skywalker dans Star Wars ne seraient pas l'exception, mais plutôt la règle !

La révolution Copernicienne n'est pas morte, elle est bien vivante ! Après avoir déplacé notre planète du centre du système solaire et ravalé notre étoile au rang d'étoile naine commune dans la Galaxie, voilà que tout semble indiquer qu'un système planétaire se formera préférentiellement autour d'un système binaire. On pouvait déjà s'en douter, étant donné que les étoiles doubles sont majoritaires dans le cosmos, mais les lois de la mécanique céleste dans un tel environnement étaient-elles favorables à la formation des systèmes planétaires ?

C'est pour répondre à cette question que les compétences de Spitzer en infra-rouge ont été mises à contribution. Nous ne pouvons pas encore détecter des planètes de type terrestre, Corot devrait d'ailleurs bientôt le faire, mais nous pouvons détecter des disques de poussières autour des étoiles. On pourrait presque dire, même, que Spitzer a été conçu spécialement pour ça.

La stratégie a donc été de partir à la recherche de disques de poussières, vestiges des disques d'accrétions formant des planètes, autour des systèmes doubles (voir la représentation d'artiste ci-dessous). La présence de tels disques devrait être reliée à l'existence d'une ceinture d'astéroïdes, dans laquelle des collisions et des fragmentations sont toujours en cours. Ce sont les résultats de ces recherches que des astrophysiciens comme John Stansberry, David Trilling et G.Bryden ont publiés dans un article commun de l'Astrophysical Journal.

Crédits : NASA/JPL-Caltech/T. Pyle (SSC)

Ceux-ci portent sur l'étude de 69 systèmes binaires entre 50 et 200 années-lumières autour du Soleil, avec des étoiles un peu plus jeunes et plus massives que la nôtre. On savait déjà qu'il existait des disques de poussières autour de certaines binaires situées à plus de 1000 unités astronomiques (UA) l'une de l'autre mais là, les astrophysiciens se sont concentrés sur les cas avec des étoiles éloignées de moins de 500 UA, ce qui n'avait quasiment jamais été fait.

40% de ces systèmes possèdent un disque de poussières, ce qui veut dire que des planétésimaux ont dû se former et donc, par conséquent, que des planètes telluriques, et pas des géantes gazeuses, orbitent très probablement autour de ces étoiles. Ce nombre est un peu supérieur à ce que l'on peut observer pour des étoiles seules. Or, si l'on se rappelle que les binaires forment près des 2/3 des étoiles de la Galaxie, la conclusion tombe d'elle-même : des planètes où l'on peut observer des doubles couchers de Soleil comme sur Tatooine doivent être plus fréquentes que des planètes de type terrestre avec un seul coucher de Soleil !


Transcription accessible ici.
Crédits : NASA/JPL

Ce qui a le plus stupéfié les chercheurs, c'est que les binaires serrées, celles où les deux étoiles sont particulièrement proches, constituent plus de 60% des cas recensés. Alors que les étoiles séparées par de 3 à 50 UA montrent, au contraire, un déficit en disques de poussières détectables. De façons surprenantes, la formation de binaires serrées serait donc favorable à l'apparition d'un système planétaire. Enfin, de 50 à 500 UA, on détecte à nouveau des disques, mais autour d'une seule étoile du couple, comme indiqué sur le schéma ci-dessous.

Crédits : NASA/JPL-Caltech/T. Pyle (SSC)

Ce qui fait dire à David Trilling « Les systèmes binaires étaient largement laissés de côté auparavant, car ils sont les plus difficiles à étudier, mais ils pourraient bien être les lieux les plus communs où se forment les planètes dans notre Galaxie ». Une information qui certainement bénéficiera à ceux qui sont engagés dans le programme SETI, et ravira les fans de la série Yoko Tsuno.

Cela vous intéressera aussi