Sciences

Tempêtes atmosphériques sur des naines brunes lointaines

ActualitéClassé sous :Astronomie

-

Des phénomènes atmosphériques ont été détectés sur des objets en orbite autour d'étoiles, ont annoncé des scientifiques de la NASA et de l'Université de Californie, Los Angeles (UCLA).

Les objets étudiés sont des naines brunes, plus petites que les étoiles et plus massives que les planètes gazeuses comme Jupiter. Des formations de nuages, qui font penser à nos tempêtes ou à celles de planètes du système solaire, ont été observées. La meilleure comparaison qui puisse être faite de ces phénomènes sont les formations nuageuses joviennes, a déclaré Adam Burgasser, astronome à l'UCLA. Sur ces naines brunes plus massives, ce qui correspond à la grande tache rouge, large tempête visible sur Jupiter, ressemblerait toutefois à une petite bourrasque, ajoute-t-il.

La découverte pourrait aider les scientifiques à mieux comprendre les conditions atmosphériques régnant sur les naines brunes et les planètes situées dans les autres systèmes solaires. Les naines brunes pâlissent au fur et à mesure de leur processus de refroidissement. Cependant, elles deviennent plus lumineuses durant un court moment lors de ce processus. Les trous présents dans les nuages seraient à l'origine de ce phénomène d'après les scientifiques. Sur les naines brunes règnent des températures atteignant 1730°C, températures auxquelles le fer notamment s'évaporerait. Le refroidissement des naines brunes entraîne la condensation du gaz en gouttelettes, ce qui entraîne la formation de nuages. Les vents de tempête creusent des trous dans ces nuages. Un rayonnement infrarouge en provenance d'une plus basse altitude de l'atmosphère peut alors se propager. Cela explique les sursauts lumineux.

Ces recherches, publiées dans l'édition du 1er juin de la revue Astrophysical Journal Letters, pourraient aider les chercheurs à déterminer la composition de l'atmosphère des planètes et des corps leur ressemblant, situés en orbite autour d'autres étoiles. Les naines brunes sont habituellement étudiées comme des étoiles, mais si on compare les " photos d'identité " de naines brunes à celles de Jupiter, on constate que cette dernière ressemble à une naine brune de très faible masse, a déclaré Mark Marley, du NASA's Ames Research Center à Moffett Field (Californie).

Cela vous intéressera aussi