Sciences

Si Hubble tombait, ça pourrait faire mal

ActualitéClassé sous :Astronomie , Hubble , retombée sur Terre

Basé sur sa dernière configuration et les estimations de l'activité solaire, les ingénieurs du bureau des débris orbitaux de la NASA ont déduit que le télescope spatial Hubble devrait rentrer dans l'atmosphère autour de l'année 2020. Une rentrée non assistée ne permettrait pas de respecter les normes de sécurité que la NASA s'est fixé.

Le télescope spatial Hubble à quelques centaines de km au-dessus de la Terre

En effet, les analyses effectuées montrent que le facteur de risque pour la population humaine s'élèverait à 1/250, bien au delà du seuil de 1/10000 admis. Plus de 2 tonnes du télescope sur un total de 11,8 survivraient lors de la chute et seraient éparpillées sur une distance de 1220 km.

Des études sont en cours pour développer un robot pouvant soit rehausser l'orbite de l'observatoire et ainsi augmenter sa durée de vie, soit lui permettre d'effectuer une rentrée contrôlée. Ce robot devrait s'inspirer du démonstrateur canadien Dexter équipé de deux bras robotiques qui sont opérés par un astronaute depuis Houston.

Cela vous intéressera aussi