Sciences

Septembre : les actus qu'il ne fallait pas manquer

ActualitéClassé sous :Astronomie , Astronautique , paléontologie

-

Des souris transparentes, la vitesse de la lumière dépassée, des plumes de dinosaures venues jusqu'à nous, l'or qui serait un alien, deux cousins de plus pour la lignée humaine, des exoterres genre Arrakis : la rentrée scientifique était des plus détonantes !

Le buzz du mois : des neutrinos franchiraient le mur de la lumière.... Albert Einstein en 1925. © Wikipedia-Deutsches Bundesarchiv

 

Depuis des dizaines d'années, certains chercheurs soupçonnent que les neutrinos peuvent dépasser la vitesse de la lumière. Il semble que ce soit bel et bien le cas d'après les observations conduites par des membres de la collaboration Opera. Si la découverte se confirme, nous sommes à la veille d'une révolution majeure en physique théorique.

 

Un article publié dans Nature confirme ce que l'on savait déjà depuis plusieurs années : l'or de nos lingots et bijoux provient du Grand bombardement tardif survenu il y a environ 4 milliards d'années. Il a donc été apporté sur Terre par des astéroïdes, après la formation de la Terre et de la Lune.

 

Des restes très bien conservés de plumes datées de 80 millions d'années ont été découvertes au Canada. Certaines d'entre elles ont appartenu à des dinosaures, dit l'équipe qui vient d'en faire la description. D'autres ressemblent à celles des oiseaux plongeurs.

 

Elle serait âgée d'au moins 13 milliards d'années, ne contiendrait pas d'éléments métalliques, ou presque... et elle n'aurait donc pas dû pouvoir se former. L'étoile SDSS J102915+172927 est la star d'une publication de Nature et représente un défi aux modèles de la formation stellaire.

 

Australopithecus sediba pourrait bien être l'ancêtre d'Homo erectus, selon Lee Berger, codécouvreur de cette espèce qui présente des caractéristiques primitives mais aussi des similitudes avec le genre Homo. De quoi chambouler l'arbre phylogénétique des Hominidés.

 

Un crâne remarquablement bien conservé vient d'être présenté au Muséum national d'histoire naturelle, à Paris : c'est celui d'un primate vieux de 20 millions d'années découvert en Ouganda dans les cendres d'un volcan, parmi d'autres restes de la même espèce.

 

La Nasa vient d'indiquer le point de chute des principaux débris du satellite UARS : dans le Pacifique sud, à l'est des Samoa américaines.

 

De l'énergie solaire sans panneau ? C'est possible, selon les ingénieurs de la plateforme technique d'ID Composite qui viennent d'élaborer un système permettant d'incorporer des cellules photovoltaïques au sein de matériaux. Ce qui permet de se débarrasser des panneaux...

 

Un  groupe de planétologues américains et japonais a simulé dans les grandes lignes le climat de planètes habitables mais constituées principalement de terres émergées et désertiques. Le résultat a été surprenant : de telles planètes, ressemblant à la planète Arrakis de la célèbre saga de science-fiction Dune, possèdent une zone d'habitabilité plus grande que des planètes bleues comme notre Terre.

 

Un groupe d'astronomes européens vient d'annoncer avoir détecté 16 superTerres et l'une d'elles, HD 85512 b, se trouve en bordure de la zone d'habitabilité. Elles font partie d'une moisson exceptionnelle : l'équipe annonce plus de 50 nouvelles exoplanètes en orbite autour d'étoiles proches.

 

Le satellite UARS a terminé sa chute samedi matin mais on ignore encore où sont tombés les débris. Une image radar le montre peut-être se désintégrant au-dessus du Canada.

 

0 h 58 TU +/- 7 heures : les dernières prévisions situent la réentrée du satellite UARS dans une fourchette de 14 heures entre ce soir et cette nuit. La chute devrait avoir lieu dans le sud ou le milieu du Pacifique.

 

Avec plus de 6 mètres, ce crocodile marin, désormais baptisé Lolong, figure parmi les plus grands de son espèce. Trois  questions restent en suspens : est-il vraiment le plus grand crocodile capturé et, partant, mérite-t-il l'inscription au Guiness ? Est-il le tueur d'un homme et d'une fillette ? Comment lui construire une cage ?

 

Une étude vient de mettre en évidence la corrélation entre la paternité et la quantité de testostérone synthétisée. Chez les hommes qui deviennent pères, les taux de cette hormone mâle diminuent, ce qui va de pair avec une augmentation du temps consacré aux enfants.

 

Pour mieux observer par fluorescence et en 3D le cerveau d'un embryon de souris, une équipe japonaise est parvenue à le rendre pratiquement transparent en trempant ce petit corps dans une solution particulière. Des chercheurs américains ont déjà exploré cette voie.

 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi