Sciences

Plongée dans le cratère lunaire Clavius

ActualitéClassé sous :Astronomie , lune , Cratère Clavius

Très prisé par les amateurs d'observations lunaires, le cratère Clavius est l'un des plus spectaculaires et des plus faciles à observer. Une très belle image d'un astronome amateur français nous le dévoile.

Aussi spectaculaire que si vous l'observiez du hublot d'un vaisseau en orbite lunaire, le cratère Clavius révèle ici toute sa majesté. Crédit Christian Arsidi

La Lune est l'astre de prédilection des astronomes débutants. Lumineux, proche et facile à pointer, notre satellite offre des observations inoubliables dans le moindre instrument. Avec un diamètre apparent de 30 minutes d'arc environ, la Lune présente une multitude de paysages. Les zones claires sont très fortement cratérisées suite au bombardement météoritique intense qui s'est produit au début de l'histoire du Système solaire. Une constante qu'on retrouve sur l'ensemble des astres où l'absence d'atmosphère et donc d'érosion a préservé les terrains bouleversés il y a plusieurs milliards d'années.

Sur la Lune cette période agitée a été suivie du remplissage des bassins les plus profonds par des épanchements de lave. Cette lave refroidie et sombre a trompé les astronomes du Moyen-Age qui pensaient être en présence de véritables mers et océans. La nomenclature lunaire confirme cette méprise mais les premiers astronautes de la mission Apollo 11 en 1969 peuvent témoigner que la Mer de la Tranquillité où ils firent quelques courtes promenades n'est qu'une aride plaine poussiéreuse.

Ces fausses mers sont déjà visibles à l'œil nu mais c'est une paire de jumelles solidement maintenue qui permett de découvrir les plus grandes formations lunaires. Une lunette de 60 ou 70 millimètres de diamètre offre des observations à l'infini. Au fil de la lunaison et des mouvements de libration de la Lune, l'éclairage du relief n'est jamais le même, offrant une vision toujours renouvelée de la surface de notre satellite. Cratères, failles, chaînes de montagne, dômes dans les plaines, tunnels de lave effondrés..., la géologie lunaire est particulièrement riche.

Cette image de la Lune gibbeuse permet de repérer la position du cratère Clavius qu'une petite lunette révèlera à proximité du pôle sud. Crédit Valère Leroy

Clavius comme si vous y étiez

Situé à proximité du pôle sud et formé au cours d'un terrible impact il y a 4 milliards d'années, Clavius  est l'un des plus célèbres cratères lunaires, le second par la taille avec 225 kilomètres de diamètre. En raison de ses dimensions et de la courbure de la surface de la Lune, un astronaute qui se trouverait au centre de Clavius n'en verrait même pas l'enceinte en regardant à l'horizon, malgré ses sommets qui atteignent pourtant 4.600 mètres d'altitude. Des impacts plus récents sont venus perforer la muraille et le fond de Clavius à plusieurs endroits.

Installé dans les Yvelines, l'astrophotographe Christian Arsidi est considéré comme l'un des meilleurs spécialistes en imagerie lunaire et planétaire. Sa passion pour la Lune remonte à la mission Apollo 8 en 1968. Dix ans plus tard, devenu photographe, l'homme se lançait à la conquête de notre satellite avec son premier instrument doté d'un miroir de 20 centimètres de diamètre. Ne quittant plus des yeux la Lune, il n'a cessé d'améliorer ses images tout en cosignant plusieurs livres, dont Au clair de Lune. Désormais Christian Arsidi utilise un télescope de 35 centimètres de diamètre. Il met à profit les moments où la turbulence atmosphérique se fait plus calme pour photographier la Lune à très haute résolution avec une caméra CCD. L'image ci-dessous a été réalisée le premier septembre. Elle est d'une telle qualité qu'elle évoque certaines vues obtenues depuis les vaisseaux Apollo en orbite lunaire.

Cela vous intéressera aussi