Sciences

Le mystère des météores sifflants enfin élucidé !

ActualitéClassé sous :Astronomie

-

Depuis de nombreuses années, les observateurs de pluie de météores, (étoiles filantes), assurent avoir entendu certaines d'entre elles être accompagnées d'un sifflement. Un mystère pour les scientifiques, car ce sifflement qui devrait être perçu avec un décalage, est parfaitement coordonnée avec le météore. Mais après des études approfondies, les scientifiques viennent de découvrir une explication à ce phénomène.

Le mystère des météores sifflants enfin élucidé !

Un météore est en fait quelques grammes de poussière qui se trouvent en suspension dans l'espace. Lorsque ces derniers pénètrent dans l'atmosphère, ils s'enflamment et donnent naissance à une traînée lumineuse dans le ciel. D'ordinaire ce phénomène est silencieux. Cependant il est arrivé que ce phénomène soit parfois accompagné d'un sifflement, possible conséquence de sa grande vitesse ! Mais ...

Un mystère pour les scientifiques !

Les observateurs qui ont eu le privilège d'entendre ce sifflement, affirment l'avoir enrtendu en même temps que la vision du météore. Impossible répondent les scientifiques. Vu que le météore se trouve à une altitude de 70 km, et que le son se déplace à la vitesse de 340 m/s, le son devrait nous parvenir 3 minutes 30 après le météore. Pourtant beaucoup de témoignage affluent sur ce sujet, et cela demeure un véritable mystère pour les scientifiques.

Mais un mystère élucidé !

Finalement, après de nombreuses nuits blanches et beaucoup de cheveux arrachés, les scientifiques en reproduisant le phénomène en laboratoire, viennent de trouver une explication. La rentrée du météore dans l'atmosphère est accompagnée de turbulences importantes ce qui génère des ondes radio électriques à basse fréquence en créant un petit plasma autour d'elles. Ces dernières sont transportées à la vitesse de la lumière, et en arrivant à quelques mètres du sol, les ondes créent des vibrations qui deviennent audibles.

Par Franck MENANT

Cela vous intéressera aussi