Portrait réalisé avec l’OmegaCam du VST (grand télescope de l'ESO, au Chili) de la galaxie naine Wolf-Lundmark-Melotte. Membre du Groupe Local, une communauté comptant quelques dizaines de galaxies, WLM s’affiche seule, en périphérie de l’amas. Il semble qu’elle n’ait jamais connu d’interactions avec une autre. Elle serait donc dans un état primordial. © Eso, VST, Omegacam Local Group Survey

Sciences

Je suis une pauvre galaxie naine solitaire

ActualitéClassé sous :Astronomie , Galaxie , galaxie naine

Installée en périphérie de notre Groupe local, Wolf-Lundmark-Melotte est une solitaire endurcie. Sa petite taille et son isolement excluent toute interaction passée avec une quelconque galaxie. Cette virginité semble exceptionnelle et nous montre l'état initial de ces structures, au début de l'histoire de l'univers.

À l'image d'une tribu isolée vivant au cœur de la forêt amazonienne ou sur une île de l'océan Pacifique, la petite Wolf-Lundmark-Melotte (WLM) offre un rare aperçu de la nature première des galaxies peu perturbées par leur environnement. Elle a été découverte en 1909 par l'astronome allemand Max Wolf. Elle fut assimilée à une galaxie une quinzaine d'années plus tard par les Knut Lundmark et Philibert Jacques Melotte, ce qui explique son trilpe nom. Peu brillante, elle se situe dans la constellation de la Baleine, à quelque trois millions d'années-lumière de la Voie lactée, l'une des trois grandes spirales du Groupe Local avec les voisines, la galaxie d’Andromède (M31) et la galaxie du Triangle (M33).

De dimensions très modestes, WLM est dépourvue de structure. Ce qui lui valut d'être classée parmi les galaxies naines irrégulières. WLM s'étend au grand maximum sur 8.000 années-lumière - cette distance incluant un halo d'étoiles extrêmement âgées découvert en 1996.

Les astronomes pensent que les galaxies primitives de dimensions aussi modestes ont interagi gravitationnellement les unes avec les autres dans un passé lointain, générant progressivement, par fusion, des galaxies composites de tailles supérieures. En quelques milliards d'années, ce processus a abouti à la création de vastes galaxies spirales et elliptiques qui aujourd'hui semblent abonder dans l'univers. Cette agrégation n'est pas sans rappeler la concentration progressive des populations humaines au sein d'agglomérations urbaines toujours plus étendues.

Où se situe la galaxie naine WLM ? Dans la direction de la constellation de la Baleine (Cetus) à seulement 3 millions d’années-lumière de la Voie lactée. © Eso, A. Fujii, Digitized Sky Survey 2, Johan B. Monell (musique), VST, Omegacam Local Group Survey

Une galaxie encore vierge de tout contact

Au contraire, WLM a évolué seule, loin de l'influence gravitationnelle de ses voisines et de leurs populations stellaires. En conséquence, à l'image d'une population humaine n'ayant eu que peu de contacts avec l'extérieur, WLM incarne une galaxie à l'état « naturel », dont les seuls changements intervenus au cours de son existence se sont produits à l'écart de toute agitation extérieure.

Cette petite galaxie arbore un vaste halo d'étoiles rouges très peu brillantes, qui s'étend sur un fond de ciel particulièrement sombre. Leur teinte témoigne de l'âge avancé de sa population stellaire. Il est probablement contemporain de la formation de la galaxie et renferme de surcroît vraisemblablement des indices concernant les mécanismes sous-jacents à l'apparition des premières galaxies.

En revanche, les étoiles au centre de WLM semblent plus jeunes et de couleur bleue. C'est ce que dévoile l'image détaillée présentée en haut de l'article. Elle a été acquise par l'OmegaCam, une énorme caméra grand champ placée au foyer du VST (VLT Survey Telescope), de 2,6 mètres de diamètre, conçu pour sonder la nuit noire dans le domaine visible, à proximité du VLT au Chili. On y voit des nuages rosâtres illuminant des régions peuplées de jeunes étoiles dont l'intense rayonnement a ionisé le gaz d'hydrogène environnant, lui conférant cette teinte rougeâtre caractéristique.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi