Sciences

Insolite : jeu de Pac-Man dans la banlieue de Saturne

ActualitéClassé sous :Astronomie , mission Cassini , image thermique

Les scientifiques de la mission Cassini ont obtenu des images thermiques de la surface du satellite Téthys qui rappellent étrangement celles de Mimas. Pourquoi ces deux satellites de Saturne ressemblent-ils à Pac-Man, le personnage du célèbre jeu vidéo ?

Les scientifiques de la mission Cassini ont observé de grandes similitudes sur les images thermiques de la surface des satellites Téthys et Mimas. Leur aspect (qui rappelle le personnage du jeu vidéo Pac-Man) est sans doute lié à l'action du bombardement de la surface par les particules énergétiques issues du champ magnétique de Saturne. © Nasa, JPL-Caltech, GSFC, SWRI

Quinze ans après son lancement, la mission Cassini-Huygens dans la banlieue de Saturne continue de nous faire rêver. Tout en scrutant longuement l'atmosphère de la géante gazeuse (ses tempêtes et ses nuages) et en sondant régulièrement ses anneaux, la sonde n'a pas manqué de récolter des informations chaque fois qu'elle s'approchait d'un satellite. Encelade et Titan, dont les entrailles pourraient regorger d'eau liquide, Dioné et Japet, qui présentent des hémisphères différents, et Phoebé, l'intrus qui s'est sans doute échappé de la ceinture de Kuiper : voilà quelques exemples de l'extrême diversité des lunes de Saturne.

Cette fois les scientifiques de la mission Cassini se sont penchés sur les données acquises au cours de plusieurs survols de Téthys, une lune d'un peu plus de 1.000 km de diamètre recouverte de failles et de cratères d'impact, qui échappa de peu à la désintégration dans sa jeunesse lors d'une collision avec un astéroïde.

Une partie de la surface cratérisée du satellite Téthys. On distingue le bord du cratère Odyssée (400 km de diamètre), résultat d'un violent impact qui s'est produit dans la jeunesse du satellite et qui aurait pu le désintégrer. © Nasa, JPL, Space Science Institute

Drôle de jeu vidéo

Grâce au spectromètre infrarouge Cirs, l'un des instruments embarqués à bord de la sonde Cassini, les chercheurs ont obtenu une image thermique de la surface du satellite assez surprenante : elle fait penser à Pac-Man, ce célèbre camembert jaune qui depuis plus de 30 ans fait le bonheur des salles de jeux informatiques. Chose curieuse, les images thermiques acquises il y a deux ans d'un autre satellite, Mimas, présentent sensiblement le même aspect ! Dans les deux cas, ces images de la température diurne à la surface de ces satellites montrent une zone triangulaire moins chaude, la bouche de Pac-Man.

Pour les chercheurs cette anomalie est peut-être à mettre au compte du champ magnétique de Saturne. La face avant des satellites subit un bombardement incessant de particules énergétiques dont l'intensité décroît en fonction de la latitude (l'impact étant maximal à l'équateur des lunes quand les particules frappent la surface à angle droit). Les surfaces glacées ainsi bombardées ne réagissent pas de la même façon au rayonnement solaire : elles chauffent moins vite que le reste du satellite quand il est éclairé par le Soleil et leur température descend plus lentement quand il fait nuit. C'est un peu ce qu'on ressent en se promenant sur une plage : on y a moins chaud la journée qu'à l'intérieur des terres et on s'y sent mieux le soir quand le sable restitue la chaleur.

Pour Carly Howett, l'auteur principal d'un article paru dans la revue Icarus, « trouver un deuxième Pac-Man dans le système de Saturne nous indique que ce phénomène est plus répandu qu'on ne l'imaginait. L'environnement de Saturne - et peut-être aussi celui de Jupiter - pourrait nous révéler une véritable galerie de ces personnages ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi