Sciences

En image : un corps s'écrase sur Jupiter

ActualitéClassé sous :Astronomie , Shoemaker-Levy 9 , Infrared Facility Telescope

La coïncidence est extraordinaire. Alors qu'il y a exactement 15 ans, jour pour jour, une comète s'écrasait sur la surface de Jupiter, un autre impact d'un petit corps céleste vient d'être observé à sa surface le 20 juillet 2009.

Le 20 juillet 2009 au pôle sud de Jupiter apparaît clairement en infrarouge ce qui semble bel et bien être le résultat de l'impact d'un petit corps céleste sur la surface de Jupiter. Crédit : Nasa/JPL/Infrared Telescope Facility

Il y a exactement 15 ans, entre le 16 et le 22 juillet 1994, les fragments de la comète Shoemaker-Levy 9 tombaient les uns après les autres sur la surface de Jupiter en y créant des traces d'impacts dont les tailles dépassaient parfois le diamètre de la Terre. SL9, une comète dont la période était estimée à 200 ans, avait été découverte un an avant, le 22 mars 1993, par Carolyn et Eugene Shoemaker, en compagnie de David Levy.

Passée trop près de Jupiter en 1992, c'est-à-dire à l'intérieur de sa limite de Roche, SL9 a subi les forces de marée de la planète géante, qui l'ont mise en pièces, formant un chapelet de fragments égrainés le long d'une orbite. A la surprise des mécaniciens célestes, un impact avec Jupiter avait été prévu pour l'année 1994.

Cliquer pour agrandir. Les taches sombres sur la surface de Jupiter prises par le télescope Hubble dans le visible sont dues à la chute des fragments de Shoemaker-Levy 9. Crédit : H. Hammel (SSI), WFPC2, HST, Nasa

En six jours, 21 fragments de comètes heurtèrent la surface de Jupiter et le plus gros d'entre eux libéra une énergie équivalente à 600 fois l'explosion de tout l'arsenal nucléaire mondial, c'est-à-dire six millions de mégatonnes de TNT.

Plusieurs images des impacts furent prises par Hubble ou par des télescopes terrestres observant par exemple dans le proche infrarouge comme le Infrared Facility Telescope (IRTF) du Mauna Kea à Hawaï.

Un zoom sur une des taches sombres sur la surface de Jupiter prises par le télescope Hubble dans le visible en 1994. Crédit : Nasa

L'histoire semble se répéter car, ce 20 juillet 2009, un astronome amateur australien, Anthony Wesley, prévenait les astronomes du Jet Propulsion Laboratory de la Nasa en charge du IRTF qu'une nouvelle tache sombre, similaire à celles des impacts de 1994, venait d'apparaître à la surface de Jupiter.

Cliquer pour agrandir. Aujourd'hui, le IRTF détecte une élévation de température et la présence d'une tache similaire à celles des impacts de SL9 en 1994. Crédit : Nasa/JPL/Infrared Telescope Facility

Effectivement, les observations conduites avec l'IRTF à 1,65 micron de longueur d'onde confirmèrent la présence de la tache avec une remontée de particules brillantes dans l'atmosphère supérieure, accompagnée d'un échauffement de la troposphère et d'émissions probables dans l'infrarouge moyen de molécules d'ammoniac.

Pour le moment, on ne sait pas bien si l'on a affaire à un impact de comète ou d'astéroïde. De nouvelles prises d'images et des analyses sont en cours.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi